Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 18:41


 

Comme la quasi-totalité de mes collègues (il y a toujours quelques exceptions), j’accorde une importance spécifique à ma tenue vestimentaire lorsque je suis au travail, d’autant plus lorsqu’il s’agit du début de l’année scolaire. Pourquoi ?

C’est bien simple, les premiers cours sont cruciaux pour le reste de l’année voire les années suivantes que vous effectuerez dans le même établissement.

Car dès les premiers cours, vous devez marquer votre autorité, c’est presque une question de survie ! Car ne pas avoir d’emprise sur ses élèves dès le début de l’année, est une catastrophe, c’est eux qui vous mèneront par le bout du nez, et vous serez contraint de subir … Donc il faut à tout prix réussir sa rentrée. C’est pour cela que beaucoup d’enseignants sont stressés durant le début de l’année, car ils savent qu’en quelques heures, ils jouent leur année.

 

Pour vous aidez dans cette tâche délicate, qui est l’obtention de l’autorité auprès de vos élèves, tous les moyens sont bons, même sa tenue vestimentaire joue un rôle. Je qualifierais ce rôle de crucial, car la 1ère chose que voit l’élève c’est votre apparence. En plus, les élèves accordent un poids sans limite à celle-ci. A chaque cours, ils vous observent en détail de la tête aux pieds, si vous achetez un nouveau pantalon, ils le remarqueront.

 

         Donc au début de l’année, pour mettre toutes les chances de mon côté, je m’habille de manière "chic", comprenez pantalon en toile (pas de jean), chemise obligatoire (la chemise rentrée dans le pantalon bien sûr), chaussures de ville nettoyées, une veste de temps en temps, … Bref, je suis "habillé", comme on dit.

Je ne vais pas jusqu’à sortir le costume et la cravate, car là j’obtiendrai sans aucun doute l’effet inverse, je perdrai en crédibilité, à moins de mettre en permanence un costume toute l’année, mais bon ce n’est pas mon style.

Malgré tout, il est hors de question de mettre ma paire de basket ou le dernier tee-shirt que j’ai acheté durant les vacances, c’est  formellement proscrit en ce début d’année par mon règlement interne.

 

         Tout ceci dans le seul but de marquer la distance entre élève et professeur. Ce n’est pas toujours simple, car il faut se montrer ferme, mais être aussi proche. Car en cas de problème, il faut qu’un élève puisse se confier. C’est délicat d’obtenir les deux, c’est tout un art. Je ne pense pas être encore à ce niveau, même si je sens une minorité (vraiment minuscule) d’élèves suffisamment proche en cas de problème, mais je tente de faire au mieux.

 

         Revenons à notre tenue vestimentaire. Cette approche de début d’année dure un certain temps, au moins jusqu'à fin Octobre, c'est-à-dire aux 1ère vacances.

         Après cette limite que je me suis imposé, je change ma garde robe. Attention pas de changement brusque du jour au lendemain, sinon tout le travail serait anéanti (car oui, il s’agit bien de travail), de temps en temps, je m’autorise donc une exception, un tee-shirt, un jean, …

         Et puis arrive une 3ème période, celle de fin Décembre, c'est-à-dire les 2nde vacances. Après cette date, je m’habille comme bon me semble, parfois en tee-shirt, parfois en chemise. Bref, je suis libéré de cette contrainte.

 

         Ne croyez pas que ce soit la solution formidable, il s’agit ni plus ni moins d’une aide pour asseoir son autorité, mais c’est une aide qui peut s’avérer importante dans la lutte à l’obtention de l’autorité !

 

Photo : Les bords de Seine, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

IsA 14/01/2009 14:59

Hé hé c'est tout à fait vrai ce que tu dis, le vêtement fait partie de la comédie que l'on joue. En tant que TZR en remplacement de courte durée depuis deux ans, je reprends le processus plusieurs fois dans l'année et ça commence à me rendre chèvre ! pas schizophrène, c'est déjà ça...

Proald 14/01/2009 17:38


Si tu recommences le processus 4 ou 5 fois dans l'année, tu n'as pas le temps d'aboutir.


charlotte 06/11/2008 23:01

attention au risque inverse de penser que l'habit fait le moine... je crois q cette astuce est bonne qd tu débutes, ou peut-être qd tu es ds un bahut très difficile ( q je n'ai pas eu la malchance de connaitre)... je faisais + attention au début à ma tenue "d'adulte" que mtt, mtt, tout ce que je veux , c être "agréable" pour moi et pour les élèves, car effectivement ils t'ont sous les yeux pdt une h, et toi tu es sous leurs regards... ms pas plus, sincèrement, crois-tu que si tu restes encore quelques années ds ce bahut, tu auraus encore besoin de ce "truc"??
bonne rentrée ;-)

Proald 07/11/2008 18:58


En effet, tu as raison, cette règle est probablement bonne à suivre durant la 1ère voire la 2ème année également, mais après ...


angela 04/11/2008 22:53

Est-ce que vos collègues féminines font de même ? Je veux dire, dans les zones sensibles, je doute qu'on puisse se ramener en jupe au genou+talons.
(je suis une future prof d'anglais (encore en terminale) et je suis en train de me former psychologiquement à tous les inconvénients de la vie de prof qui m'attend ^^)

Proald 05/11/2008 09:15


En effet, elles ont aussi leurs propres règles.
Bonne lecture. :-)


Béa 11/10/2008 20:43

C'est pas la peine de mettre 3 petits points ...
Evidemment que la première chose qu'ils voient c'est ton apparence, qu'est ce tu veux qu'ils voient d'autre ? Ton Moi intérieur ?

Proald 12/10/2008 16:46


Je suis pas sûr que tout le monde pense la même chose. La preuve, c'est que certains de mes collègues n'adoptent pas une tenue vestimentaire particulière pour le travail.


Estellechou 10/10/2008 23:16

je pense aussi que c'est important de marquer son autorité par la tenue vestimentaire pour qu'ils ne nous considèrent pas comme copains, amis potes de quartier.
Je ne dis pas montrer une supériorité, mais faire voir une différence, c'est très important...

Proald 11/10/2008 15:03


Je le pense également.


Béatrice 08/10/2008 22:00

"Je qualifierais ce rôle de crucial, car la 1ère chose que voit l’élève c’est votre apparence"
A l'évidence l'Education Nationale n'a pas peur des évidences !!!

Proald 11/10/2008 11:26


...


Lulu et Berlu 03/10/2008 18:33

Sinon y'a aussi le orange et le violet qui sont top à la mode cet automne ! Ca le fait pour l'autorité non ?

Proald 11/10/2008 11:14


J'avoue avoir un pull orange, mais vraiment orange, quasiment fluo ... il m'arrive de le mettre (rarement) et jamais en début d'année.


Jo 23/09/2008 12:04

Et en juin, quand tout est joué, tu viens en short et en tongs ?

Proald 23/09/2008 18:07


Et non quand même pas, car l'année d'après je suis dans le même établissement. Mais l'année où je changerai d'établissement, je pourrais le faire en effet.
Sauf par souci de professionnalisme, je me l'interdirai également ! :)


acharat 22/09/2008 18:56

Tout à fait d'accord. Aujourd'hui on vit dans une société où l'apparence est primordial et donc le premier cours doit tenir compte de l'apparence du prof.

Proald 22/09/2008 19:53


J'en tiens compte plus que le 1er cours.
;-)


réa 22/09/2008 13:40

je n'aurais jamais pensé à ça !
et maintenant que je lis ton article, je me demande si mes profs avaient les même tactique...

en fait, je pense que non, car je n'étais pas dans des établissements difficiles et les profs n'avaient pas besoin d'assoir leur autorité.

Proald 22/09/2008 19:53


En tant qu'élève, je n'ai jamais fait attention à ce genre de chose, mais ça devait bien avoir lieu.


Ferret touch 21/09/2008 15:08

On dirait les conseils d'un dompteur de fauve :)

Proald 21/09/2008 22:43


C'est un peu ça ...

Le problème, c'est que nous n'avons pas de fouet !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.