Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:19

 

Par hasard ce week-end, en prenant l’un des nombreux transports en commun parisien, je croise une collègue de l’an dernier. Je lui dis bonjour et m’installe donc à côté d’elle, pour discuter et savoir ce qu’elle devient depuis l’année dernière.

Elle m’explique que cette année, elle a des problèmes de discipline avec ses élèves, et qu’en plus, l’ambiance entre collègue n’est pas très bonne. Elle est toujours remplaçante, sur deux établissements, ce qui ne facilite en rien le travail et l’intégration dans une équipe.

 

Je me rappelle que l’année dernière elle avait également de grosses difficultés de discipline dans ses classes.

En un an a-t-elle eu de l’aide par l’Éducation Nationale ? La réponse est évidemment non. Vous me direz, elle n’en a pas demandé. C’est exact ! Mais ses collègues, la direction, tout le monde est au courant des difficultés qu’elle rencontre. Tout le monde le sait, mais personne ne bouge.

         Elle, elle n’est pas à la dérive, elle boit la tasse régulièrement et sombre peu à peu ! J’ai été attristé de la voir, et constaté que je m’en sortais fort bien comparé à ses déboires.

 

Mais l’Éducation Nationale et les personnes qui la compose ne se contente pas de ne rien faire, non, cela serait trop beau, il tente de la noyer !

Ses collègues faisant cours dans les salles voisines, se sont plaints directement à la direction de l’établissement. Car forcément qui dit problème de discipline, dit bruit sonore dans l’environnement de la salle de cours concernée. Et à son tour le principal de l’établissement a remonté ce mécontentement à l’inspecteur de la discipline en question. Jusque là, je ne trouve par forcément ça anormal, car après tout, elle a besoin d’aide, et l’inspecteur peut aller dans ce sens. C’est également le rôle des collègues, des CPE, et de la direction.

L’inspecteur est donc venu l’inspecter comme il se doit.

 

Les élèves ont été étrangement calmes (comme la plupart des inspections). Résultat, l’inspecteur ne pouvant aborder le sujet de la discipline de manière négative (puisque les élèves se sont bien tenus) ni positive (car il sait que ça se passe mal), a abordé le sujet de fond, c'est-à-dire le cours en lui-même, et forcément il s’est rattrapé là-dessus. Il a creusé pour trouver des erreurs.

 

Conclusion, cette inspection ne lui a pas apporté d’aide, mais plutôt du stress supplémentaire, et un sentiment amer sur le système d’enseignement.

 

 



Photo : Le Sacré Coeur, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mathilde 31/08/2008 12:35

Coucou :)
J'ai bientôt 15 ans et je voudrais être prof de physique mais, malgrès tous les site sur les métiers, pourriez-vous me reseigner sur ce que vous pensez important dans le métier.
Merci beaucoup,
Bonne continuation sur ce blog qui est vraiment bien.

Proald 31/08/2008 17:53


Ce n'est pas une simple question ... et il est difficile d'y répondre.
Pour ma part, (dans le type d'établissement dans lequel j'enseigne) ce qui me paraît très important est le sang froid, le recul par rapport aux situations délicates.
Voilà, je ne sais pas si j'ai répondu correctement !


ProfAnonyme 16/07/2008 17:41

Cette histoire ne m'étonne pas du tout! cela se reproduit tous les ans dans mon établissement: un collègue en difficulté, les "voisins" qui se plaignent, l'IPR qui débarque et qui enfonce le clou.

Proald 17/07/2008 11:07


Un classique donc ! Ce n'est pas très réjouissant.


miss YinYang 01/07/2008 20:34

Quel exemple édifiant de solidarité professionnelle ^^
Bon je plaisante comme ça mais cette situation n'a rien de drôle, c'est tout bonnement scandaleux ! Malheureusement c'est l'état d'esprit sans doute de l'EN mais aussi des habitants de paris en général : si tu tombes dans la rue, on fera semblant de ne rien voir, et les plus parisiens te donneront sans doute un coup de pied au passage...

Proald 02/07/2008 18:48


Cet état d'esprit peut en effet ce retrouver dans d'autres contextes.


Tchountchoun62 01/07/2008 20:16

Bonjour la solidarité !!! Curieux de constater qu'au lieu d'aider une collègue, l'EN l'enfonce davantage !!! Super la "famille" !
Bon courage c'est bientôt les vacances... A ++

Proald 02/07/2008 18:47


La famille n'est pas toujours soudée ...


" Charly " 30/06/2008 20:30

Bonjour, en découvrant ton blog avec plaisir, je tombe sur un article qui fait mal au coeur. J'imagine combien elle doit se sentir seule ta collègue. C'est terrible de constater que tout n'est pas si rose qu'on nous le montre.
Je reviendrai.
Charly...

Proald 01/07/2008 14:35


@+ alors.


réa 30/06/2008 15:06

c'est bien trsite de constater qu'un enseigant puisse être autant ésseulé dans une si grande "maison" comme l'EN.
elle devrait prendre les choses en main, car dans l'EN, comme ailleurs, si tu ne réclames pas d'aide, personne ne vient t'en donner !
déjà que suand tu demandes tu n'es pas sûr d'en avoir...

Proald 01/07/2008 14:34


J'adore ta dernière phrase, c'est tellement vrai.


Axel 30/06/2008 14:42

Mince alors ! Les voisins se plaignent au Principal et le Principal demande une inspection ?!! Mais c'est quoi ce collège !

Jamais, jamais, nous n'avons laissé tomber un/une enseignant/e en difficulté dans ses classes (ça peut arriver même aux plus expérimentés, même à ceux qui prennent en principe les choses avec philosophie...)

Par contre, une inspection demandée par le Principal, ne cherche pas, c'est toujours pour enfoncer le prof... et on peut en effet toujours trouver à redire lorsqu'on est venu pour ça...

Mais vraiment les collègues ! Je n'en reviens pas !

Proald 01/07/2008 14:33


Ce n'est pas la 1ère fois que je vois ça, des collègues qui se plaignent à la hierarchie, ça reste courant.


élohim 30/06/2008 13:33

Je suis stupéfaite du peu d 'aide qui lui a été apportée mais forcée de constater que le soutien moral entre collègues brille par son abscence dans toutes les branches de la fonction publique (parole d'expérience hélas).Je lui souhaite de trouver rapidement quelqu'un pour la comprendre et l'aider...

Proald 01/07/2008 14:32


J'aurais peut être dût lui donner l'adresse de ce blog :-)


BBK.mel 30/06/2008 11:32

On sait bien que dans les familles, à fortiori les grandes, il y a force chausse-trappe, pièges et autres histoires malsaines...
Bon courage à ta collègue. Le fait d'avoir une mauvaise inspection n'en fait pas une mauvaise prof, loin de là.

Proald 01/07/2008 14:31


Le constat de l'inspection ne signifie pas grand chose ...


Un Tchèque Lost In Translation 30/06/2008 10:57

Et après on entend dire partout que l'Education Nationale est une grande famille...
Bonjour la solidarité entre collègue !!!

J-31

Proald 30/06/2008 11:23


C'est comme toutes les familles, elle est belle et grande ... en apparence seulement !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.