Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 15:21

         Après la récréation de midi, je n'avais plus cours, et je me suis retrouvé au beau milieu de la cour, tel un champ de bataille. La 2nde sonnerie retentit, vous savez, celle qui annonce le début du cours. Et bien à cette sonnerie, il restait bon nombre d'élèves éparpillés dans la cour en train de s'amuser, de rire, de courir, … Tel un champ de bataille après avoir livré l'attaque ! Pour gérer le tout quelques surveillants (enfin 2 exactement !), un CPE et le principal adjoint. Des élèves arrivent encore dans l'établissement (donc en retard, puisque les cours ont théoriquement commencé).

 

         Un élève un peu perdu s'approche de l'adjoint, et le dialogue débute :

-         L'adjoint : "Quel cours as-tu maintenant ?"

-         L'élève : "J'ai cours avec Bidule." Sans même apposé un Monsieur ou un Madame au préalable.

-         L'adjoint : "M. Bidule est absent, tu vas donc en permanence."

-         L'élève : "Oh, j'peux repartir chez moi. J'vais pas attendre 1 heure." L'élève faisant mine de retourner à la grille.

-         L'adjoint: En haussant le ton. "Non la règle c'est la règle. Tu es rentré, maintenant tu restes ici."

-         L'élève : Plutôt dégoûté d'être venu (en retard) pour rien. Il voit un autre élève de sa classe pénétrer dans le collège (très en retard) et lui crie : "Et Bidule est pas là, repart sinon tu vas en permanence !" L'élève court pour essayer de repasser la grille.

-         L'adjoint : En hurlant. "Non, vous restez là !" Puis il parle à la surveillante devant la grille. "Fermez la grille SVP." La surveillante se précipite sur la grille … ouf, la grille est fermée ! Qui a cru qu'il était facile de s'échapper de la prison, euh pardon du collège !

 

         Ces 2 élèves iront donc en permanence. J'observe rapidement une dernière fois le champ de guerre. Il reste encore une bonne vingtaine d'élèves ici où là, parsemés au grès de leurs volontés dans toute la cour. Et ceux là comme d'habitude n'iront pas en cours pour cause de retard excessif, et finiront donc en permanence. Inutile de préciser qu'il s'agit toujours des mêmes élèves, qui ne fréquentent donc pas les cours mais simplement la permanence !

 

         Enfin la conclusion, ça fait du bien dès fois de s'apercevoir que le simple prof qui est en moi n'est pas le seul à être débordé par des situations de masse que peuvent provoquer les élèves.

         Ah ces phénomènes de groupe !

Photo : La Tour Eiffel, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald - dans Collège
commenter cet article

commentaires

acharat 27/05/2008 15:56

J'ai relu par plaisir ton article et j'ai vu une faute de vocabulaire que beaucoup font : ton "entrain" n'est pas le bon, il faut celui-ci 'en train'. Un p'tit coup de dico (j'adore).

Proald 27/05/2008 17:33


Merci pour cette précision. Erreur corrigée !


Kay 27/05/2008 00:38

Il me tarde de voir "entre les murs" - j'ai pensé à toi pendant la remise de la palme d'or à Cannes !
Bizzz de Kay

Proald 27/05/2008 14:59


Je ne sais si il s'agit d'un collège "chaud" ou non. Je sais qu'il se trouve à Paris, mais après ... Moi aussi, j'ai hâte de voir ce film.


Tigibus 27/05/2008 00:21

Des élèves qui, à défaut de pouvoir rentrer chez eux, préfèrent la permanence aux cours, c'est assez banal, du moins dans certains collèges.
Ce qui l'est moins ce sont tes angles de prises de vue pour tes photos. Sur celle-ci on dirait que la tour Eiffel enjambe la Seine. Etonnant.

Proald 27/05/2008 14:56


J'ai surtout pris cette photo pour la statut de la liberté qui se trouve sur la péniche, mais on ne la distingue pas très bien.


Miss YinYang 25/05/2008 20:15

Scéma narratif de la récré :
Sujet : L'élève.
Son but : rentrer chez lui
adjuvants : aucuns
opposants : les adultes, le règlement et surtout, SURTOUT, cette f***ue grille qui l'empêche d'atteindre son éden inaccessible...
Résumé : pas d'adjuvants, beaucoup trop d'opposants
Conclusion : les élèves sont brimés !
Et voilà ce que c'est qu'un raisonnement bien construit ^^
Plus sérieusement, je n'aimerais pas être à la place de ce surveillant débordé... Qui a dit que c'était un métier pépère ?

Proald 26/05/2008 21:01


C'est un métier fait pour les hyperactifs !


eluise 24/05/2008 21:33

Chez moi aussi ils sont malins comme ça... Ils arrivent exprès en retard pour éviter les cours mais ne pas être comptabilisés comme absents...

Proald 25/05/2008 14:21


Malin pour ne rien faire, mais pour le travail ...


Toto 24/05/2008 13:59

Bonjour me Proald,
l'exemple que vous décrivez ici est une forme d'absentéisme. Les collégiens sont présents dans l'établissement mais ne suivent strictement rien si j'ai bien compris. Effectivement on dirait une prison ou bien une cage aux fauves. Quel âge ont ces collégiens par curiosité ? Puis surtout que veulent exactement ces collégiens ? C'est cette question que je me pose. Je suggère à ces collégiens d'aller aider les enfants des rues de Bogota ou de Rio de Janeiro pendant une année. Je dis ça parce que ces jeunes gens me font penser aux enfants des rues.

Proald 25/05/2008 14:14


Ils ont l'âge d'être au collège, c'est à dire entre 11 et 15 ans + redoublement pour certain d'entre eux.


cami-sole 24/05/2008 12:15

Moi, je ne pense pas à la prison, mais plutôt à une cage. Une cage aux fauves plus exactement.
Bon courage pour dresser, euh ! dompter enfin enseigner

Proald 25/05/2008 14:12


Lorsque je parle de la câge aux fauves, c'est pour la salle de cours ! Donc pour le collège j'ai dû trouver autre chose !


acharat 24/05/2008 09:07

He ! Mais c'est mon quotidien que tu narres, mis à part que le CPE et le principal adjoint ne sont pas dans la cour et que l'on est généralement que 3 surveillants dans la cour pour gérer environ 500 élèves qui faut faire ranger et se calmer. Pas une mince à faire, mais qui plus ou moins fait. Ah le collège ...

Par ailleurs, je suppose qu'il y a un manque de surveillance uniquement à cause des examens de fin d'année ?

Proald 24/05/2008 11:38



Nous n'avons pas encore était "touchés" par les examens de fin d'année, mais ça ne serait tarder ...



Tchountchoun62 24/05/2008 08:48

Il y a incontestablement un manque de personnel encadrant dans cet établissement ! Vive les restrictions budgétaires !!!!
Encore une fois, j'aime beaucoup la façon dont tu racontes, très agréable et drôle bien que la situation ne soit pas drôle du tout pour vous ! amitiés à +++

Proald 24/05/2008 10:52


Ah bah si, là elle était drôle, car j'étais un simple observateur ... pour une fois ...


réa 23/05/2008 21:25

ce n'est pas très étonnant d'être débordé par la situation quand on est que 4 au mieux pour gérer une récrée !

Proald 23/05/2008 21:50



Comme tu dis ...



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.