Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 20:44

         Comme toute personne, je fais des courses, et j'achète des vêtements. Mon dernier achat est une paire de chaussures. D'ailleurs je suis tout content de cet achat, car celui-ci m'a coûté 20€ pour une belle paire de basket. Pour ceux qui connaissent, je l'ai acheté au magasin du même nom, c'est-à-dire "20€" à Paris (rassurez-vous, c'est de la pub gratuite). Ce magasin se nomme ainsi car il déstocke des chaussures à un prix unique de 20€. Pour trouver une paire de chaussures esthétiquement convenable, il faut fouiller, car il y a des trucs qui ne ressemblent à rien.I

         Bref j'achète donc cette nouvelle paire de basket sans marque (ceci n'a pas d'importance pour moi) qui est impeccable et plutôt à la mode. Où se trouve le rapport avec mon boulot ? Attendez ça arrive …

 

         1er jour avec ces basket dans l'établissement, et forcément mes élèves remarquent aussitôt mon nouvel achat. Ils vous examinent à la loupe durant tous les cours. Je fais sensation auprès de l'une de mes classes "Wouah, monsieur les baskets !", "Vous les avez achetés où ?", "…". Je ne vais pas vous d'écrire ces baskets, qui sont pourtant banales, noires avec une touche de couleur, rien de plus.

         Mon but n'était pourtant pas de les ensorceler avec mes chaussures. Mais au moins, j'avais réussis à captiver l'attention de mes élèves, … à mes pieds !

 

         Arrive maintenant une 2nde classe qui là réagit à l'inverse, sur mes chaussures. Je précise que je ne fais pas de cours sur mes chaussures, et malgré tout c'est LE sujet du jour.

 

         Les réflexions commencent à fuser :

 

-         Elève n°1 : "C'est quoi comme marque ?". Le tout en regardant mes chaussures. Un autre élève répond.

-         Elève n°2 : "Bouah, c'est même pas d'la marque !". L'élève ricane bêtement.

-         Elève n°1 : "Ouai t'as raison.".

-         Elève n°2 : "Regarde le prof, il a même pas les moyens de s'acheter du Tex.". Je précise que Tex est la marque textile de Carrefour.

 

         C'est tout de même dingue de constater que certains élèves (pas tous, la preuve avec la 1ère classe) ne fonctionnent qu'au paraître. Si ils n'ont pas de marque, ils ne sont rien aux yeux des autres.

         Enfin ce fait n'est pas nouveau, car déjà à mon époque, ça existait. Je me rappelle m'être fait moqué de moi au collège (comme probablement beaucoup d'entre nous, alors que ce collège n'était ni"riche", ni "pauvre", il faisait parti de la normale), car j'avais des fausses marques, des vêtements qui essayaient de recopier des marques connues. Et dans ce cas, ceux qui avaient les vraies marques ridiculisaient les pseudos copieurs.

         D'ailleurs, ça m'avait tellement marqué (cette histoire a une quinzaine d'années tout de même), que j'avais demandé pour mon anniversaire un jogging adidas, comme la mode le dictait à l'époque. Ce qui m'avait valu, non pas de changer par rapport aux autres, mais de transformer les réflexions négatives en positives sur mes tenues vestimentaires. Ce qui est déjà beaucoup …

 

         Comme quoi "la bêtise n'est pas nouvelle" …


Photo : Palais de Tokyo, Paris. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ChiChois 07/05/2008 18:06

Sympa le blog..
je suis en 4eme et je trouve quand meme que certains élèves..bah ils abusent..et leurs comportements ne sont pas séverements sanctionné dans mon collège c'est nul je trouve..lol
Des fois j'ai vachement pitié des profs..c'est degueulasse je trouve de leur repondre ou d'etre violant..
bon allé je te souhaite bonne chance ..
Bsx ;)

Proald 07/05/2008 18:48


En 4ème ... j'espère que tu n'es pas dans le même collège que moi ...
;-)


Bool 05/05/2008 14:27

En effet, les jeunes, enfin la plupart des jeunes d'aujourd'hui, veulent des marques pour être "comme tout le monde". C'est bien triste je trouve et il est vraiment dommage que si peu d'entre eux se "démarquent" justement de leurs semblables ;-)

Bisous Mr le professeur (je bosse avec des profs ;-))
Bool

Proald 05/05/2008 22:47



Si tu bosses dans le milieu, tu dois connaître ce genre de chose alors.



Parapluie 30/04/2008 16:08

Pub gratuite, pub quand même.
La loi sur la laîcité interdit tout prosélytisme !
;)
Bonne continuation !

Proald 04/05/2008 22:03


Oui, mais c'est de la pub gratuite ! Et c'est rare.


l'intendant 25/04/2008 23:40

Je suis attaché de l'Education Nationale et j'ai pu observer les profs depuis ma fonction de gestionnaire. Votre grande erreur est de vous situer au niveau des élèves. En effet, les élèves portent des baskets, ce sont des chaussures pour les jeunes. Lorsqu'on est adulte on porte des chaussures classiques noires ou beiges, sans obligation de marque pour faire respectable avec si possible un costume .. on peut même porter une cravate....car ça c'est une tenue d'adulte, clairement identifiable et différentiée, une tenue qui marque l'autorité.. en ne "singeant" pas les jeunes, il ne rentreront pas en concurrence avec vous , y-compris pour des questions de marques !!vous y gagnerez en maîtrise et en autorité !!

Proald 27/04/2008 11:11


J'y gagnerai en "ridiculité" surtout, parce que ce n'est pas MOI.
Avant d'être dans l'éducation nationale, j'ai exercé dans le privé, je me rappel que quelques chefs venaient de temps à autre en jean, basket, et ce n'est pas pour autant qu'ils ne jouaient pas
leurs rôles de responsables.

Maintenant, je ne m'habille pas au collège comme je peux l'être le week end. Je ne vais pas mettre de pull à capuche, de short, de tong, ...
Je pense m'habiller de manière respectable comme vous dites, malgré des baskets aux pieds. 


tchou 23/04/2008 22:28

je ne saisis pas vraiment le sens du mot que vous avez mis sur mon blog! !! dans notre domaine nous ne parlons pas de travaux manuels, ça n'a rien avoir c'est de l'expression et il faudrait essayer ce genre de choses avec vos élèves ça donnerait à tous une sacrée bouffée d'oxygène! mieux vaut trouver un médiateur à la violence qu'elle soit verbale ou physique et la peinture, la terre, le graphisme, le collage sont d'excellents médiateurs qui ont fait leur preuve!

Proald 27/04/2008 10:59


Ce genre de choses est utilisé, mais uniquement dans des classes spécifiques (SEGPA, insertion, DP, ...). Dans ces classes, le travail manuel est prédominant et des stages réguliers sont entrepris.


lailanie 23/04/2008 21:43

Salut, alors c'est mon premier commentaire sur ton blog, mais je l'ai lu de AàZ!C'e'st clair que le look que tu as compte énormément pour les élèves. Moi aussi venant d'un college de ZEP, ben les profs qu'on respectait le plus étaient les profs propre sur eux et bien habillé. Et si tu met des basket, faut que sa soit de la marque, sinon tu te fait vanner !!!Je me souviens de ce jour où ma prod d'histoire c'était acheté des adidas et que tout le monde lui fesait: WAOUH!!! Madame, elle déchire vos adidas! C'est la marque qui compte, même si les basket sont moche !

Proald 27/04/2008 10:54


Si tu l'as réellement lu de Aà Z, tu as dû y passer un certain temps !

Comme tu le dis si bien, pour les élèves, "c'est la marque qui compte même si elles sont moches" !


Un futur prof 22/04/2008 21:54

Je me souviens des jogging addidas j'étais tout gamin a l'époque et mon cousin de quelques années mon ainé l'en avait fillé deux j'étais trop content !Dans le même genre, regardez les converses qui aujourd'hui font fureur, moi j'en avais plein quand j'étais petit en primaire et c'était une marque de merde.

Proald 23/04/2008 10:12


J'ai l'impression que nous avons tous vécu une part de ce "jeu de marque" !


Valerie 21/04/2008 19:59

A mon époque aussi, dans un lycée de campagne, les marques, c'était important.Dans mon collège, j'ai galéré longtemps avec mes fringues sans marque. Un jour, je suis venue avec un pull et un survêt' lacoste (mon dieu qu'il était moche, ce survêt', mais c'était la mode et il était de marque) qu'un tonton avait récupéré "tombé d'un camion" (destockage ou recel, j'ai jamais bien compris)Allez comprendre pourquoi, de ce jour-là, j'ai pu venir avec mes fringues "normales" sans qu'on me fasse des réflexions...Et dire que les djeunz se croient différents de leurs ainés...

Proald 22/04/2008 09:55


Comme nous le disons : "L'avenir est un long passé."


Morrigane 21/04/2008 14:14

Je crois que de ce coté la j'ai eu beaucoup de chance . Peut etre cela etait il du au college de campagne mais les marques je n'en ais eu que parce que l'envie m'en prenait (et encore ca m'a pris tres tard et ca m'est vite passé) . Par contre maintenant je ressens cette mode du paraitre ,cette mode du "je respire le fric a plein nez" surtout les ptits jeunes . A croire que sans marque ils ne sont rien . Ecoute pour tes chaussures l'important c'est qu'elles te plaisent . Laisse les parler ,la betise passe avec l'age enfin normalement ;)

Proald 22/04/2008 09:54



Ne t'inquiète pas, un élève qui critique mes chaussures parce qu'elles sont sans marque ne m'atteind pas !



Alain 21/04/2008 08:57

le paraitre oui ...il n'y a que ca qui compte dans la tete des mômes de maintenant  On peut aussi expliquer que certaines marques sont faites de maniere pau glorieuses (je sais ils s'en foutent ) mais l doit bien y avoir un moyen de leurs expliquer que ce qu'ils ont aux pieds a été fait dans des conditions 100 fois plus dures que le réglement de leur établissement

Proald 21/04/2008 11:28


C'est peut être un bon moyen pour les faire réagir, à voir.


réa 20/04/2008 22:22

nan, en effet, ce n'est pas nouveau !moi aussi au collège j'avais des vêtements sans marques et j'étais super jalouse des filles qui se la pétaient avec leurs jean levis et leur vrai dock side..mais heureusement en vieillissant, on apprend à connaitre ce qui est vraiment l'essentiel, c'est à dire pas les marques !espérons que la génération d'aujourd'hui saura également faire la différence !

Proald 21/04/2008 11:27


En effet, il faut attendre pour constater l'évolution de ce sujet.


Isabelle 19/04/2008 18:50

Académie C : vacances !Bye bye les élèves, les parents, pronote, les brevets blancs, le bruit ...etc etcBON REPOS A TOUS

Proald 20/04/2008 09:56


Ahhhhhhhhh (soulagement) ;-)


BBK.mel 19/04/2008 17:01

Je délire côté vêtements, avec des trucs destructurés, des couleurs qui flashent et surtout des talons aiguilles de 10cm minimum. Et du coup, je capte souvent l'attention de mes élèves grâce à mes vêtements qui ne sont pourtant ni de marque, ni à la mode. C'est MA mode, ce qui me permet de leur faire un petit cours sur le paraitre et l'aspect moutonnier de la mode. Mais ce cours là entre dans les cours que je dois faire, ça aide !

Proald 20/04/2008 09:55


Si je comprends bien, tu t'habillles spécialement en fonction de tes élèves et non pas en fonction de tes propres envies ...
;-)


Tchountchoun62 19/04/2008 16:33

Malheureusement, de nos jours encore plus qu'avant, pour certains,  "le paraître" est devenu beaucoup plus important que "l'être" !!Salut à bientôt

Proald 20/04/2008 09:52


Tout est devenu une question d'image ...


Botica 19/04/2008 14:11

C'est vrai que le pouvoir des marques n'est pas nouveau.C'est également vrai qu'il n'y a pas que les jeunes qui sont sous leur influence : beaucoup d'adultes semblent consommer avant tout pour paraître, pour en mettre plein la vue aux autres, pour les rendre jaloux (D : ce qui rend jaloux les voisins ; je renvoie tout le monde à un des meilleurs ouvrages de vulgarisation économique, Obélix et Compagnie).Les sommes invraisemblables dépensées en publicité ne le sont pas en vain (du point de vue des entreprises qui la paient) : ça marche !Il nous reste, comme tu le dis si bien, l'immense satisfaction, à nous qui vivons un peu en marge de la société de consommation (Oh, si peu ! Un pied dedans, un pied dehors) de nous enrichir de nos économies et de notre liberté. Tant pis pour ceux qui choisissent l'esclavage volontaire : leurs sarcasmes ne sont que l'expression d'une insatisfaction qui ne les quittera pas tant qu'ils considèreront que vivre, c'est consommer (ou bien vivre, c'est avoir la reconnaissance des autres).

Proald 20/04/2008 09:50


Merci pour ce petit développement sur le sujet.
;-)


cpechou 19/04/2008 03:07

Forcément que je remarquais quand mes profs ils achetaient des nouveaux ustensiles... Quand on est de l'autre côté, on voit tellement de fringues etc qu'on n'a pas que ça à faire de regarder comment les élèves sont habillés. Mais quand on est du côté des élèves, un moment d'égarement en cours et hop, on tombe direct dessus. C'est logique... Mais pas tellement normal.Surtout sur le fait de juger sur les marques. J'ai toujours trouvé ça absurde, mais bon, laissons les penser... Au moins, les 50 € de différence nous aide à nous faire plaisir ! ;)Bon week end, Proald !BIses

Proald 19/04/2008 11:59


Bon week end à toi aussi.


ProfAnonyme 18/04/2008 22:04

Dans le bahut où j'étais élève, et où on aimait aussi beaucoup les marques, on ne regardait même pas ce que mettaient les profs (un prof étant un ringard par définition)

Proald 19/04/2008 11:58


J'espère que tu as changé d'avis maintenant ;-)


DdM 18/04/2008 21:06

C'est pareil dans tous les coins de France : pour attirer l'attention de ses élèves, il suffit de changer un élément de sa tenue vestimentaire !L'importance qu'ils accordent aux marques est souvent une manière de se hiérarchiser entre eux (là où d'autres compareraient leurs résultats scolaires) et surtout un "signe extérieur de richesse" - dussent-ils saigner leurs parents à blanc pour les obtenir... Mais comme tu le remarques justement, cette manie n'est pas nouvelle : seules les marques à la mode ont changé...

Proald 19/04/2008 11:57


Les marques changent, mais la bêtise est toujours là !


C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.