Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 15:44

         J'ai eu la joie de revoir un ancien élève. Celui-ci a été exclu définitivement du collège depuis quelques mois déjà. Et aujourd'hui, qui vois-je arriver dans ma salle sans frapper, le bonnet sur la tête avec la démarche du parfait petit caïd de banlieue … mon ancien élève, quelle joie.

         A cette heure là je n'avais plus de cours, j'en profitais pour travailler dans ma salle. Il traverse donc toute la salle en scandant mon nom tout le long de son avancée. Je commence à me lever énervé, et je lui demande de se calmer. Dès que je m'approche de lui il repart en courant en prenant soin de déplacer toutes les chaises à sa portée pour gêner mon avancée.

         En se sauvant, il continue de scander mon nom. Je sais, je suis très populaire.

         Je n'ai pas pu le rattraper. Sinon, j'aurais apprécié de le fâcher pour la Nème fois, et surtout de lui confisquer son bonnet, car pour qu'il puisse le récupérer ça aurait été compliqué, puisqu'il n'est plus dans l'établissement … J'aurais probablement attendu la venue de ses parents.

 

         Comment se fait-il qu'une personne étrangère à l'établissement (il ne fait plus parti de celui-ci puisqu'il en a été exclu à titre définitif) pénètre si facilement dans l'enceinte du collège ?

         Plusieurs raisons peuvent expliquer ceci : le manque de surveillant, la facilité à sauter la grille pour ces athlètes de haut niveau, le débordement à l'accueil à l'heure de pointe, … Bref, l'établissement est un vrai moulin !

 

         Enfin une chose est sûre, l’élève était heureux de pouvoir m’emmer… dans ma salle de cours.


Photo : Palais Chaillot, Paris.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORE 08/04/2008 09:48

juste un petit coucou rapide avant de prendre le trajet de mon travail. une pensée pour toi en ce temps gris qui s'annonce.bien à toi

Proald 08/04/2008 15:34


Merci de penser à moi avant de travailler, mais je n'en demande pas autant !
:-)


Isabelle 06/04/2008 01:20

BonjourMême façon d'agir des élèves que je peux avoir ... nouveau plan en vue pas génial ( entre autre prof musique et arts plastiques en danger de disparition .. ), réduction de postes, on exige TOUT de l'école, on enseigne, on éduque, on soigne, on forme CESC, on devient psy, flic, assistante sociale,..... je me dis que je suis chanceuse d'avoir 46 ans .... et dès que je le peux je dis bye bye à tout ça .Courage, bientôt les congés de Pâques !

Proald 06/04/2008 12:41



Courage à toi également.



Michèle 05/04/2008 18:43

Bonsoir ! Je prends plaisir à vous lire de temps en temps (nostalgie sans doute du temps où j'étais secrétaire de collège) et j'ai l'impression de découvrir la vie d'un établissement ! Les collèges ne se ressemblent pas. Je n'ai connu que 3 conseils de discipline en 30 années de présence dans le même établissement. Il est vrai que j'exerçais dans un collège de province. Je l'ai quitté en janvier dernier sur une mauvaise impression malgré tout et une inquiétude pour l'avenir : pour la première fois un professeur est venu se plaindre d'avoir été insulté. Que sera demain ? Bonne chance et bon courage !

Proald 05/04/2008 19:05


3 conseils de discipline en 30 ans, c'est un record ! Car chez nous, il existe vraisemblablement des quotas de conseils de discipline. Donc, en réalité nous devrions en avoir beaucoup plus qu'à
présent. Je suis incapable de donne le chiffre pour cette année ...


Tigibus 05/04/2008 18:19

Non, il n'y a pas de faute de ta part. Il est simplement dommage que tu ne te sentes pas plus soutenu par ta hiérarchie.

Proald 05/04/2008 19:03


La relation avec mon principal n'est pas au beau fixe ...


christel/seuleaumonde 05/04/2008 15:37

merci de ta visite et bon week-end, christel

Proald 05/04/2008 19:02


A toi de même.


Alain 04/04/2008 15:25

avait il des intentions agressives contre vous ? Etiez vous à l'origine de l'exclusion ...oui lui piquer son bonnet ....drole de compensation ...je suis toujours sur le c...à lire ces articles .....continuez ....

Proald 04/04/2008 19:39


Non, il n'était pas agressif, il était surtout là pour "rigoler".
Et non, je n'étais pas à l'origine de l'exclusion. Donc pourquoi moi ! Peut être étais-je le seul à être présent à ce moment là ?
Drôle de compensation, oui, mais c'était le seul poids que je pouvais avoir ...

Si vous découvrez une autre facette de l'éducation nationale grâce à ce blog, mon objectif est atteind. Et vous me faites plaisir dans ce cas.


Le futur prof 04/04/2008 03:39

C'est ça le metier que je veux faire..? j'voyais pas ça comme ça, tu leur parle un peu de maths des fois ou...(tu peux faire uun crochet sur mon blog, j'aurait besoin de tes conceil (regarde mes dernier articles tu trouveras vitte

Proald 04/04/2008 19:27



Mais à celui-ci, je ne lui apprend plus rien maintenant ...



Tigibus 04/04/2008 00:18

Il serait peut-être bon que tu signales cet incident (qui aurait pu très mal tourner) au principal ou à son adjoint. Tu pourrais leur rappeler que le code pénal prévoit des sanctions pour l'intrusion dans un établissement scolaire (voir B.O n°23 du 6 juin 1996) et leur demander ce qu'ils comptent faire. Normalement c'est à eux de porter plainte. Si rien n'est fait, ça peut recommencer...Bon courage.

Proald 04/04/2008 19:24


Des choses de ce genre, il y en a régulièrement. Et personnellement, je ne l'ai pas signalé à ma hierarchie, car je ne souhaitais pas risquer que le principal me retourne la situation, en
m'expliquant (je dis expliquer, mais je ferais peut être mieux de dire fâcher) ce que j'aurais dû faire.
C'est probablement une faute de ma part.


cpechou 03/04/2008 20:15

Waaah comment j'urai flippé, moi...

Proald 04/04/2008 19:06


Si tu flippes là, attend le prochain article, c'est encore mieux !


Beatrice 03/04/2008 16:36

Plusieurs problèmes : le fait que n'importe qui puisse entrer. Là, il a balancé des chaises, s'il était venu pour autre chose, c'était pareil. Tu t'es retrouvé seul face à un danger potentiel... Ensuite, ce manque de respect encore une fois, incapable de lâcher sa proie comme un pitt bull...il t'a emmerdé avant, il ne te lâche pas alors qu'il n'a même plus à te "supporter" et qu'il devrait s'en satisfaire... Enfin, et un peu dans le même style, ras le bol de servir de punching ball à des gosses paumés et fiers de l'être. Oh je sais qu'on va dire qu'il faut les plaindre ces pauvres petits enfants que la société laisse sur le carreau... mais en l'occurrence, je plains ceux qui sont à plaindre et qui méritent que l'on s'attarde sur eux... pas les petits voyous de bas étage...

Proald 04/04/2008 18:59



"Seul face à un danger potentiel", mais tous les jours, c'est la cas, lorsque je suis seul face à une classe ...
:-)



Margot 03/04/2008 11:49

Bonjour, J'ai decouvert votre blog en debut de semaine, j'ai entrepris de le lire en entier, et plus j'avancais, plus j'etais effarée..Dire que je me destine moi meme a devenir prof (de SVT), c'est a vous degouter!Je savais (par les medias...) qu'il y avait des etablissements a probleme, mais la, c'est du reel, du concret, et ca n'est pas pour me rassurer.Courage pour la suite, je reviendrais vous lire.

Proald 04/04/2008 18:52


Lire le blog depuis le début et le meilleur moyen de bien comprendre l'évolution de l'histoire, de mon état d'esprit.
Maintenant, comme je le dis, sur ce blog, j'explique des choses qui m'étonnent, et forcément, constater qu'un élève lève la main pour obtenir la parole ne me choque pas, quoi que maintenant que je
me trouve dans ce genre d'établissement ...


Bôôh 03/04/2008 00:28

Tout le paradoxe de l'enfance : tout faire pour être viré du collège lorsqu'on y est admis, et prendre des risques pour y retourner quand on en est exclus. Ce garçon-là s'ennuie probablement énormément depuis son exclusion, car si me souviens bien de mes années collèges, ô grand jamais je n'y serais allé sans obligation :-D

Proald 04/04/2008 18:46


Depuis son exclusion, il a été admis dans un autre établissement, où il ne finira peut être pas l'année d'ailleurs.


aurore 02/04/2008 22:50

Pas simple pas simple mais je te comprends et oh combien...merci de ta participation à libertadl'article : la marche blanche "libertad" est en ligne tu t'y reconnaitras.merci encorea tres bientot sur tes traces..

Proald 04/04/2008 18:35


A la prochaine alors.


BBK.mel 02/04/2008 22:47

Ce qui m'inquiète beaucoup plus c'est qu'il puisse entrer dans l'établissement ainsi.N'y a t-il pas de pion pour éviter ce genre de chose ? Après, s'il veut t(emmerder, c'est que quelque part tu l'as marqué...

Proald 04/04/2008 18:31


Nous manquons de surveillants, comme la plupart des établissments.
Je lui manque !!! Il ne faut pas rêver.


DdM 02/04/2008 22:05

Ce qui soulève un problème d'un autre ordre : n'importe qui peut franchir les portes de votre établissement... Merci la politique de restriction d'emplois en tous genre dans les établissemements scolaires. Chez nous c'est pareil : plus de surveillants après 11h30 par exemple, vu qu'ils sont à la cantine, et qu'ils ne peuvent pas être partout... Autant dire qu'il serait bon que le Ministre songe à ajouter des cours de self-defense pendant nos années d'IUFM - que, au moins, les personnels sur place puisse assurer leur propre survie !

Proald 04/04/2008 18:16


Je suis MDR comme disent les j'euns avec ta dernière phrase.
Mais il faut attendre encore un peu, car la période des éxamens pour les étudiants ne va pas tarder (après les prochaines vacances), et là, ce n'est pas un surveillant qui va manquer, mais
plusieurs ...


july 02/04/2008 21:38

franchement là je ne sais pas quoi dire...cette jeunesse perdue, avant il y avait l'armée...ils en bavaient un peu...mais là il n'y a plus de barrière nulle part...d'où, juste titre du blog...sincèrement bon courage

Proald 04/04/2008 18:14



J'ai cherché un moment pour obtenir ce titre, puis il m'est venu comme une évidence par la suite.



réa 02/04/2008 21:02

heureusement qu'il n'était venu que pour balancer des chaises...

Proald 04/04/2008 18:12


Je trouvais ça déjà pas mal ...


Acharat 02/04/2008 20:38

Non mais dis moi Proald, tu es une vraie star parmi tes anciens élèves. Il est tout de même incroyable de voir ces élèves faire ça. Que veulent ils ? De la reconnaissance, plus de sanction ... de l'amour ? Oui, il aurait fallut que tu lui dises : "je t'apprécie beaucoup. Tes remarques et tes énervement me manquent infiniment. Reviens vite nous revoir !" =OQue faire de ces élèves qui sont bel et bien perdu ?

Proald 04/04/2008 17:59


Si j'aurais réagit, comme tu le décris avec humour, il aurait peut être stoppé ses pitreries, du fait de son étonnement.

Sinon, pour ta dernière question, je ne suis pas sûre de connaître une réponse convenable ...


profesvt 02/04/2008 20:35

Je suis toujours aussi admirative de ton flegme face à ce genre d'agression , de violation de ton espace vital !  Je me demandait si le pshitt de  lacrymo sur les naseaux du goss dans ce cas là tu pense que c'est légal ?

Proald 04/04/2008 17:53


Je soumettrai l'idée à ma hierarchie ...
Et toi, n'as tu pas de blog ?


Max le jeune ! 02/04/2008 17:28

Incroyable et frustrant ! Dommage que la motivation de cet élève soit restreinte à embêter son monde. Si cet élève mettrait autant de volonté dans son travail, peut-être serait-il un élève brillant... Mais il utilise son temps et sa motivation pour des choses sans grand intérêt. Dommage !Votre quotidien est d'un incroyable surréalisme... :D

Proald 04/05/2008 22:00



Je suis passé à côté de ce commentaire, désolé !
"Incroyable surréalisme" : c'est la vraie vie !



C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.