Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 13:40

         Ça faisait longtemps que nous n'avions pas eu d'animation au sein de notre établissement. Lors d'un cours, une élève est tombée de sa chaise. Elle était complètement inanimée sur le sol. Impossibilité pour ses camarades et pour son professeur de la réveiller.

         Les pompiers sont donc venus, et ont emmené cette élève qui était tombée dans les pommes.
 
         Forcément il s'agissait de l'attraction de la journée pour les élèves. Je ne vous explique pas comment faire cours après un événement comme celui-ci. Mieux vaut être souple lors du cours suivant et faire preuve d'écoute car certains élèves peuvent être perturbés.
 
         Nous avons su par la suite que l'élève c'était intoxiquée par une surdose médicamenteuse (des somnifères). En clair, elle s'est shootée, et elle a avalé les comprimés en cours …
         Le principal a donc naturellement retourné la faute à l'enseignant qui réalisait le cours lors de la prise des comprimés. Tout simplement parce qu'il n'a pas vu l'élève ingérer ces fameux cachets. Visiblement notre principal est bien loin de la réalité du terrain. Car lorsqu'une classe comporte environ 25 élèves dont un certain nombre agite le cours de manière négative et monopolise notre attention de tous les moments, il est difficile d'observer attentivement les autres élèves, qui eux ne perturbent pas le cours.
         Sympa !
 
         Heureusement l'élève est sortie de l'hôpital sans séquelle. Espérons qu'elle ne recommence pas.
undefined

Photo : Cloître des Billets, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Jenny la Martienne:0121: 05/03/2008 00:18

Coucou le prof de banlieue !bon ça s'arrange pas chez toi alors ...chez moi, c'est assez calme depuis 3/4 joursje me fais juste draguer par mon directeur qui luiva flagada à 33 ans pas de tout repose la vie de prof ... j'a ique des dépressifs autour de moi !!Bises de jenny

Proald 05/03/2008 09:40

mdr comme diraient mes élèves, et même ptdr tiens !;-)

profilette 01/03/2008 11:37

C'est chaud quand même ! Je pensais que dans Paname les élèves étaient moins désepérés que cela... Ces photos... Un léger besoin d'évasion ? Faire partager cette belle ville ? Hum de mon côté je suis torturée depuis une semaine avec un élève qui m'a confié tout son désespoir... J'espère le revoir à la rentrée... Ainsi qu'une autre élève que je n'ai pas vu depuis mon arrivée en tant que remplaçant... Elle est dépressive... Mais qu'ont-ils tous ?

Proald 01/03/2008 14:07

Juste une précision, j'enseigne en banlieue parisienne, pas à Pairs.Ces photos, c'est un loisir, et c'est pour donner une touche de gaïté sur le blog aussi.Depuis que je suis en banlieue parisienne, je me suis accroché à cette ville qui est vraiment formidable, j'ai beau commencer à bien la connaître, il y a toujours de nouvelles choses à voir.Bon courage à toi, surtout si tu deviens le confident.

garfieldd 01/03/2008 09:31

le principal en question était prof avant d'être personnel de direction ? CPE ? documentaliste ? directeur de CIO ?

Proald 01/03/2008 14:03

Oui, il était prof AVANT, et visiblement ça doit faire loooooooongtemps mais très longtemps !!! Et puis sa mémoire doit lui faire défaut.

M. 01/03/2008 01:26

ben c'est triste mais c'est toujours comme ca: ca retombe toujours sur le dos du prof en charge. Qu'on voit on qu'on ne voit pas ce qui se passe d'ailleurs.
Perso, j'ai arrete de faire des excursions ou des "camps" (classes vertes) pour ne pas finir en tole...
J'ai decouvert votre blog ya pas longtemps et ca m'ouvre les yeux sur la realite de l'enseignement en France. Courage et continuez ce que vous faites :)

Proald 01/03/2008 13:58

Merci de votre soutien.Concernant les sorties scolaire, je n'ai jamais eu l'occasion d'en faire. Mais nul doute que le jour où j'irai en sortie ça arrivera certainement sur ce blog.;-)

réa 29/02/2008 21:08

et bien, il y en a de l'animation dans ton collège ! vois le bon côté des choses, sans toute ces mésaventures, tu n'aurais rien à nous raconter...bon, ok, c'est pas drôle...bon week-end !

Proald 01/03/2008 13:56

Ce blog me tient de plus en plus à coeur.

Croucrouch 29/02/2008 15:40

Un peu cinglé votre proviseur, non ? Rien de plus simple que de gober des somnifères dès que le prof a le dos tourné... En quoi peut-il être responsable ? C'est pas comme si elle s'était pendue devant lui ou qu'elle s'était taillé les veines...Mais je trouve que ces derniers temps le blog est bien triste, on sent une forme de tristesse, de blasage (blasitude, blasitionnage, blasition ?)Jamais rien de drôle ou d'attendrissant chez les élèves capitaliens (j'ai envie d'inventer des mots aujourd'hui, c'est comme ça) ?A moins que ce ne soit le prof qui soit triste en ce presque printemps 2008 ?

Proald 01/03/2008 13:32

C'est vrai que ces derniers temps, il y a eu plusieurs choses qui m'ont plus ou moins touché, je laisse peut être passer l'état d'esprit dans lequel je suis, mais avec les vacances tout ceci va revenir à la normale ...;-)

marie 29/02/2008 14:59

J'ai un métier difficile, chaque jour auprès de personnes très agées et démentes.....à la lecture de vos articles, je confirme: j'aime ce que je fais, et je vous tire mon chapeau de cette infinie patience qui vous anime.Bonne journée et bon courageMarie

Proald 01/03/2008 13:17

Le problème c'est que ma patience à des limites ...Il faut s'assagir.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.