Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 09:19

         Et voici le summum de la hiérarchisation des "incivilités" dans l'établissement, le permis à point. Tout d'abord pourquoi a-t-il été mis en place ? Tout simplement parce que l'établissement croule sous le nombre de rapport disciplinaire, et il y a un souci d'uniformisation de la sanction pour que celle-ci soit équitable d'un élève à un autre ou d'un prof à un autre. Tout le monde loge à la même enseigne comme ceci, pour un même incident, une même sanction s'impose.

         Mais comment fonctionne ce système ? Il prend image sur le permis de conduire, car chaque élève de l'établissement possède son propre permis, avec un capital de 12 points. A chaque infraction il peut perdre plus ou moins de points selon la gravité de l'incident constaté. L'élève peut même perdre la totalité des points en une seule fois (mais pour arriver à ceci, il faut frapper un adulte de l'établissement et à plusieurs reprises de préférence).
 
         Bien évidemment, vue la charge de travail supplémentaire que cela occasionne, il a fallu mettre en place une commission du permis à point. Cette commission est composée de divers adultes de l'établissement comme les CPE, des agents et des enseignants.
 
         Durant cette commission qui fait plutôt figure de réunion hebdomadaire, ses membres traitent les rapports accumulés sur la semaine, et identifient chaque fait : injures, menaces, insolence, crachats, vols, bagarre, détérioration du matériel, jets d'objet sur un prof (un envoi d'objet dans la classe ne correspond pas à un fait suffisamment grave pour faire un rapport) … Et en fonction de ces différentes infractions, on attribue une perte de points correspondant selon un barème mit en place, ainsi qu'un nombre de jours d'exclusions si nécessaire et un blâme éventuel.
 
         Ceci me rappelle un sketch d'un humoriste connu, où il expliquait : "Si tu fais une conneries, tu peux te retrouver avec un avertissement. Et ça ne rigole pas, après 5 avertissements, tu obtiens un blâme. Si tu arrives à 5 Blâmes, tu peux avoir des problèmes par la suite …". Grosso modo, ceux sont les dires de l'humoriste.
         C'est un peu l'image que j'ai de ce fameux permis à point, en uniformisant les sanctions, nous les banalisons, et nous diminuons leurs poids et même leurs conséquences.
 
         Il faut savoir qu'en moyenne, c'est entre 10 et 20 élèves exclus de l'établissement par semaine pour un ou plusieurs jours. Et généralement ces élèves sont exclus, non pas pour un fait effectué avec un adulte (la majorité du temps ce sont les enseignants qui effectuent les rapports), mais pour plusieurs faits avec plusieurs adultes.
         Je donne un exemple, si un élève est insolent avec trois enseignants la même semaine, il perdra autant de points que si il avait été insolent une seule fois. Sinon, certains élèves tomberaient à zéro en une semaine. Tout est fait pour retarder au maximum le zéro du permis à point.
 
         Pour que l'élève récupère des points, il lui suffit de rester calme (pas de rapport et pas d'exclusion) une semaine pour regagner un point. Généralement pendant une semaine comme celle-ci, l'élève fait de gros efforts, mais le prof aussi !
 
         Le souci c'est qu'en classifiant ainsi chaque incident, la sanction est connue des élèves, et ils savent ce qu'ils sont "autorisés" à faire avant d'arriver au ZERO de conduite.
 
         Lorsque l'élève frôle le minimum de point (inférieur à 5 environ), une commission éducative se met en place avec les parents ou l'éducateur, pour essayer de redresser la barre. Généralement après cette fameuse commission éducative, l'élève se tient correctement 2 ou 3 jours pas plus. Si rien ne change dans la durée, l'élève perd tous ces points, et dans ce cas, un conseil de discipline est organisé (si le quota n'est pas atteint car oui il existe bien des quotas officieux bien entendus).
 
         Le conseil de discipline peut, soit exclure définitivement l'élève ou donner une Nème chance à l'élève qui récupère par la même occasion un permis à 12 points tout neuf.

         Et l'histoire se répète de nouveau, "l'avenir est un long passé" …

undefined

Photo : Hôtel de ville, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Béatrice 08/10/2008 22:38

Pour Géraaaard hip hip hourrah !
Non sans rire, sur la route comme au collège, le permis à point est un vrai non sens euh...moral. Imaginons un permis à points de grand banditisme:
- Géraaaard vous avez trucidé une vieille: 2pts
- Vous avez braqué la BNP: 4pts
- Vous dealez de la beu devant le collège de M.Proac: 1,5pts
- Vous avez violé (sauvagement) votre concierge: 0,5pts
- Et étranglé son yorkshire: 2pts
Attention Géraaaard il ne vous reste que deux points ! Même pas de quoi fouetter un chat!
Immoral vous dis-je.

Proald 11/10/2008 14:42


L'avantage, c'est qu'on a une vision sur le loooooooooooooooooooooong terme ...


DIDIER GIRARD 08/10/2008 21:29

NON PAS DE PSEUDO DU COURAGE

Je suis Didier GIRARD 50 ans, père de famille de 4 enfants en bas ages, permis à 18 ans, jamais de retrait, bonus 55 %, 130.000 km annuel, comme mes copains qui font le rattrapage des points à 95 % sondage IPSOS.

Moi si mon chauffeur, que j'ai pas ou moi-même on se fait attraper à 200 KM/H sur les routes de France, je ferme ma gueule et j'assume ma délinquance (n'est ce pas Monsieur SARKOZY, "tolérance zéro", dans cette histoire vous êtes soit chauffeur et vous ne l'étiez pas soit passager complice).

Il me reste 2 points, délinquance routière, grand excès de vitesse toujours entre 3 et 4 km de plus, alors au lieu d'aller faire grève devant les Ministères pour toucher les Politiques qui en ont rien à foutre sauf quand ils sont dans l'opposition, faisons une association des mis en examens pour délinquance financière au moins on touchera la majorité des politicards.

Alors pour les dépassements de + 10 km/h, pas de retrait de points peut-être une amende pour financer l'entreprise privée qui assure le SAV des radars et qui a comme PDG le frère de Mr Gilles de ROBIEN.

Voilà courage, pas de pseudo, et moi après mon retrait, je roule sans permis et après la prison aussi, il faut bien qu'il bouffe mes mômes.

Bien amicalement aux vaches à lait que nous sommes, car les radars il sufi de voir leurs emplacements pour comprendre que nos politiques, la délinquance routier ils s'en branlent, voilà.

Signé Didier GIRARD

Futur délinquant pénal pour conduite sans permis dans quelques temps.


---------------------------


Encore une chose.

Les points sur le permis ne peuvent vous être enlevé définitivement si vous n'avez pas été avisé.

A ce moment-là, on peut prendre un Avocat pour contester et de nombreux procès donnent raison au titulaire du permis.

Lorsque l'on pourra par tout moyen consulter son capital de point, la consultation sécurisée par code vaudra avis officiel et vous ne pourrait plus contester du fait de ne pas être informé.

Mais encore une fois, c'est pareil, on nous vend du modernisme et de l'information derrière un attrape couillon.

Signé Didier GIRARD

Proald 11/10/2008 11:24


Le sujet concerné par cet article est bien le permis à point, mais celui des élèves en collège !!!


Leo 09/03/2008 18:26

Courage !

Proald 10/03/2008 13:42

Merci bien.

nicolas 09/03/2008 10:10

bientôt la fin des vacances..;j'ai pu reflechir qu'à la facon dont j'allais péter les genoux de mes 3eme préférés je me demande si je deviens pas maton...et si le college n'est pas un établissement pénitentionnaire!

Proald 10/03/2008 13:40

Un rôle de gardien probablement, reste à savoir si il s'agit du gardien de garderie, ou du gardien de la paix ...

2beornot2be 07/03/2008 17:57

Bonne chance à vous, ça doit être très dur, je ne comprends pas comment les choses en sont arrivées là, il y a un problème quelque part dans le système, et pourquoi les jeunes enseignants, ceux qui sont souvent les plus dynamiques et pleins d'espoirs? c'est les casser tout de suite... De notre côté, nous étudiants, c'est un autre problème, on espère aussi que le système changera un jour... mais bon il ne faut pas se fier à l'éducation s... euh nationale.:)

Proald 08/03/2008 11:24

Une fois que je serais sortie de cette galère (un jour peu être), je n'aurais vraiment pas envie d'y retourner, même  avec 20 ans d'ancienneté ...

annak 07/03/2008 14:55

Bonjour :) je vois que les 2 drapeaux sont là, ça devait être une lenteur de serveur.

Proald 08/03/2008 11:21

Merci d'être passée, c'est une sorte de service après vente.;-)

aurore 07/03/2008 14:01

juste un P.S. " je vous mets dans mes liensns".

Proald 08/03/2008 11:20

C'est fort sympathique de votre part.

aurore 07/03/2008 14:00

du reve oui du reve que nous reste t il d'autre cher Professeur. lutter oui toujours lutter donner oui toujours donnermais s'essouffler lorsque l'on voit que malgré tout avec les temps qui court comme le dit si bien une affiche "la france devient riche oui riche de pauvres" Secours catholique.bien à vousune Aurore en ce ce jour de révolte.

Proald 08/03/2008 11:20

Le slogan est bien trouvé.

Franka 07/03/2008 11:21

Merci pour le sketch de Jean Dell... Je viens de le mettre aussi sur mon blog !BisesF.

Proald 07/03/2008 13:54

Il est vraiment super ce sketch.

Jo 05/03/2008 23:27

Permis à points chez nous aussi. Ca marche plutôt bien, quand les adultes veulent bien jouer le jeu.

Proald 06/03/2008 10:33

Mais qui joue le jeu, c'est simplement la "commission" du permis. Car les autres adultes mettent simplement les rapports, et observent par la suite le suivi qui en est fait.

eluise 05/03/2008 17:40

Chez moi, pas de permis, pas de note de vie scolaire, tout juste des feuilles de suivi. Du coup, nous surveillants, on a arrêté de soumettre toutes nos sanctions au CPE comme on est censés le faire, hop on signe nous-mêmes et c'est parti. A la tête, à l'humeur. Diablement efface.

Proald 06/03/2008 10:31

En même temps, les CPE sont comme nous, c'est à dire débordés par les papiers administratifs et le nombre de sanctions à mettre !

clo 05/03/2008 09:15

Salut les enseignants. Moi, j'ai pris ma retraite because fonctionnaire avec trois enfants. Mais, mon fils est un privilégié de prof de français dans le 93 depuis 4 ans. Il envisage de demander sa mut à l'étranger dans 2 ou trois ans, because grosse fatigue.

Proald 05/03/2008 09:42

Il ne lui restera plus qu'à ouvrir un blog, pour parler de l'enseignement à l'étranger.

the stalker 04/03/2008 21:52

merci de se com , ça fait toujour plaisir , revient quand tu veus salut a plus xav

Proald 05/03/2008 09:38

Merci.

Profette 04/03/2008 21:17

Coucou, futur "privilégié" !! ;-)Je suis venue fêter cet "anniversaire" avec toi (même si le sujet de l'article sur lequel je poste ce comm est assez démoralisant) : Allez, champagne !!!! :0032: :0052:

Proald 05/03/2008 09:38

ça y est j'y suis arrivé, c'était pas facile.:-)Je pense faire un article spécialement sur le sujet.

réa 04/03/2008 21:10

ce permis à point est, certes, imparfait, mais il a lemérite de proposer un début de réponse...

Proald 05/03/2008 09:36

Un début de réponse fausse alors !Car je ne pense pas que ça soit la bonne solution, certe les sanctions sont uniformisées, mais pour leurs poids ... c'est une autre histoire. Les élèves devraient craindre ce permis, ils s'en amusent !

Tigibus 04/03/2008 00:49

On dirait que le permis à points au collège n'est plus tellement efficace. Attendons la prochaine trouvaille des têtes pensantes du ministère. Ou d'ailleurs. Mais, dis donc, pour prendre cette photo tu as dû te planter au beau milieu de l'avenue Victoria, non ? C'est dangereux, ça. Imprudent, va ! ;-)Cela dit, tes photos sont superbes.@ EriamCeci est utilisé normalement pour annoncer ce qui va suivre. Pour rappeler ce qui précède, on utilise plutôt cela.Quant à l'orthographe, je signale que Proald a fait d'énormes progrès.@ ProaldNe me remercie pas. Je te devais bien ça, après certains commentaires de ma part pas très sympas sur ce sujet. Tu as oublié ? Tant mieux.

Proald 04/03/2008 11:57

En effet, j'étais au beau milieu de l'avenue, mais au feu pièton vert. D'ailleurs j'ai dû traverser 3 fois pour pouvoir prendre cette photo.Cette photo est un peu prise de manière "aérienne", car en bas, il y avait toutes les voitures qui attendaient au feu.:-)Ne me dis pas que j'ai fait des progrès, sinon je vais replonger.;-)

Eriam 03/03/2008 14:25

OOps ! J'ai écrit trop vite. Je voulais dire : Ceci étant dit. Bien sûr, vous aurez rectifié ;-D

Proald 04/03/2008 11:47

Une faute de frappe évidemment !;-)

Eriam 03/03/2008 14:21

Mauvais points pour l'orthographe. J'espère que vous n'êtes pas prof de Français ?Ceci étatn dit, votre blog est sympa. Je ne suis pas enseignante mais aurais aimé l'être en des temps plus calmes.Connaissant des profs d'établissements difficiles, je compatis réellement à leurs souffrances.Néanmoins, c'est l'un des plus beaux métiers du monde. Ah ! Si tout le monde pouvait l'exercer dans la quiétude !

Proald 04/03/2008 11:46

Oui, oui je sais, mais je fais au mieux ... enfin j'essaye.C'est sûr qu'il y a des moments inoubliables.

ptitefée76 dit Laety 03/03/2008 14:02

moi j'ai subi le permis a point quand j'etais au lycée y a14 ans(oulaaaa ca me rajeuni pas ca)on avait 10 point 1/2 pt en moins pour chaque demi journée d'absence non justifié  (il fallait un certificat medical a chaque fois, un mot des parents suffisait pas)1 pt en moins pour chaque devoir important non rendu, 2 pts en moins pour insubornination, quand on n'avait plus de point exclusion  3 jours pour la première dizaine, la seconde renvoie 1 semaine et pour la trentaine renvoi definitif... J'ai jamais apprécié ce système...Bisoussssss

Proald 04/03/2008 11:40

Donc pas vraiment de sanction adéquate en somme.Le truc c'est que moi non plus je n'apprécie pas ce système.

BBK.mel 03/03/2008 13:45

Dans certains établissements il y a une note de vie scolaire mise par les profs, dans d'autres, c'est les CPE qui s'en chargent. Là où je suis actuellement, il n'y a rien de particulier : en fait, chaque incident mineur ou majeur est traité par les CPE. La différence de sanction réside dans la personnalité de celui qui traite l'incident. C'est comme cela que l'on arrive à des délires, 4 heures de colle pour un râleur qu'avait pas fait grand chose de mal + un savon carabiné d'un côté, et à peine deux heures de colle + un sourire complice pour deux autres qui mettent tellement le bazar en cours qu'il a fallu faire, quelques jours après, des exclusions temporaires de 5 jours. En attendant, le rapport d'incident fait pour ces deux là n'avait pas été pris au sérieux...et donc le prof non plus !

Proald 04/03/2008 11:37

Nous aussi, nous avons la note de vie scolaire, celle-ci est obligatoire.Le fait de ne pas avoir d'échelle de sanction (comme le permis à point par exemple) ne permet pas de traiter les cas de manière identique voire même impartial. C'est une dérive constatée ...

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.