Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 12:28

         Voici le moment tant attendu du contrôle. J'effectue celui-ci sous forme d'un QCM (Questions à Choix Multiples). Lors de ma 1ère année d'enseignant stagiaire j'avais déjà utilisé ce QCM, les questions en elles-mêmes n'ont pas véritablement changées. Contrairement à la forme de celui-ci, car bien évidemment, j'ai rajouté quelques modifications utiles pour une meilleure compréhension de l'élève (en détaillant davantage les questions), et pour simplifier la correction (par exemple pour les réponses mettre une croix sur deux à gauche puis à droite), sans oublier de le rendre plus sympathique (encadré, souligné, mis en gras, …). On peut toujours trouver de quoi s'occuper … 

         Donc, comme je vous l'explique le fond de ce contrôle reste identique à ma 1ère année d'enseignant stagiaire.
 
         Théoriquement, je devais m'attendre à un résultat similaire, entre les classes que j'ai actuellement et celles que j'ai eu lors de ma toute 1ère année. Lors de celle-ci mes classes de "l'époque" (pas si lointaine) avaient obtenu une moyenne supérieure à 14/20. Et encore, j'enlevais 2 points si l'élève avait oublié d'y inscrire son NOM, son Prénom ainsi que sa classe. Même chose si les traits n'étaient pas effectués à la règle ou si la copie n'était pas propre, donc un élève pouvait se voir retirer 4 points sur sa copie. Mon but était simplement de maintenir une moyenne correcte, ni trop bonne ni trop mauvaise.
 
         Mais cette année dès la lecture des copies, je comprends qu'il va y avoir des changements dans ma notation si je veux obtenir une moyenne décente. Car il n'est pas concevable de mettre des moyennes trop basses au collège, sous peine d'avoir quelques problèmes avec sa hiérarchie directe. Donc j'inverse la tendance, en laissant un barème identique au contrôle même, mais en jouant sur les à côtés.
         Je mets 2 points de plus si l'élève a écrit son NOM, son Prénom et sa classe (peut importe si il y a des ratures, si si çela arrive même sur leur propre NOM), et même chose si la copie est propre. Autrement dit un élève qui obtient 0/20 au contrôle peut avoir 4/20 au final, ceux sont des points bonus en quelques sortes !
         Mais la moyenne de mes classes n'a pas augmenté pour autant, car mes classes obtiennent entre 8 et 10/20 de moyenne.
 
         A l'issue de ce contrôle je m'interroge, je me remets en question, je me demande si j'ai bien fait mon travail, si mon cours était bien préparé, puisque mes classes viennent de perdre 4 points de moyennes, malgré ma notation "sympathique" . Qu'est ce qui ne va pas ?
         Je prends donc la décision de faire une correction détaillée de ce contrôle et de revoir en même temps les cours correspondants au contrôle. Je demande plusieurs fois à mes élèves si ils ont bien assimilés la correction. Et je précise "Attention, je peux remettre le contrôle la semaine prochaine !".
 
         Histoire de vérifier si mes élèves ont bien assimilé la correction, et de bien faire comprendre qu'il n'y a qu'un seul maître à bord du navire (qui sombre), je remets une 2nde fois exactement le même contrôle à la virgule près.
         Et là, c'est le drame, je m'arrache les cheveux. Lors du contrôle, je vois les élèves se gratter la tête tout en réfléchissant et murmurer : "Lors de la correction, c'était la colonne de gauche ou de droite qu'il fallait cocher". Mes bras m'en sont tombés, les élèves ne lisaient pas la question, mais essayaient de se rappeler "l'image" du QCM une fois corrigée.
         J'ai donc corrigé ces mêmes QCM une 2nde fois, et le résultat était meilleur (de 10 à 13/20 de moyenne, mais derrière celui obtenu lors de ma 1ère année. Je refais à nouveau une correction pointue sur ce devoir et je précise qu'il n'est pas impossible de voir ce contrôle une 3ème fois.
         En plus je suis vexé de constater que les élèves n'ont pas répondu à mon QCM, mais simplement recopié l'endroit des réponses par rapport à leurs mémoires. Et j'ai bien envie de leur montrer qu'il faut savoir réfléchir. Je réorganise donc ce fameux QCM, pour intervertir les réponses. Par exemple les 2 colonnes "Vrai Faux", deviennent "Faux Vrai", ainsi l'ordre des réponses change complètement.
 
         J'attends 2 semaines, puis re-remets pour la 3ème fois tout de même le QCM, avec une légère modification. Et je vois certains élèves foncer pour répondre au QCM sans voir le piège béant qui se trouve devant leurs yeux.
         Forcement la moyenne du devoir est inévitablement en baisse, et cette fois-ci mes classes obtiennent entre 10 et 11/20. Certains élèves ont eu tout faux, car ils avaient appris par cœur non pas le cours mais l'ordre des réponses !!!
 
         Conclusion, même en mettant 3 fois d'affiler le même contrôle, et en instaurant des points bonus, le résultat est dramatique comparé à ceux du "bon" collège. Mais pourquoi ?

         Tout simplement, parce que lors des cours le calme n'est pas au rendez vous et qu'en plus les élèves ne sont pas concentrés puisqu'ils préfèrent nettement faire le bazar lors de celui-ci. Et les élèves qui révisent régulièrement leurs cours ne sont pas légion dans ce genre d'établissement, car voyez-vous pour réviser, encore faut-il avoir écrit le cours …

undefined

Photo : Galerie La Fayette, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Nyark 28/12/2012 21:41

Merci "prof à la dérive"... Gardons le cap alors.

Proald 29/12/2012 10:19



:)



Nyark 28/12/2012 15:29

Je viens de tomber sur votre blog. J'ai peur. Je suis en M2 MEF, pour être prof d'espagnol. Je ne dirai pas que je me suis toujours vue en tant que future enseignante mais lorsque je m'intéresse au
sujet, j'ai peur. Et ma question récurrente est "qu'est-ce que je fous là?!". A la lecture de vos billets, malheureusement, je ne suis que confortée dans mon désespoir.

Proald 28/12/2012 20:45



Il n'y a pas que des mauvais côté dans le métier, heureusement.


Une chose est sûr, c'est que les postes réservés au stagiaire se trouvent dans des établissements classiques. Et la majorité des néotitulaires attériront dans des établissements chauds !


Mais ne vous découragez pas, c'est une nouvelle expérience qui s'ouvre à vous, il faut tenir le cap.



Pollokun 07/04/2011 22:47


"Mon but était simplement de maintenir une moyenne correcte, ni trop bonne ni trop mauvaise"
Tiens tiens un de nos professeur nous a dit la même chose à l'université en ce qui concernait un test de solfège assez bien raté. La moyenne a été rattrapé par un orale de solfège ...
J'étudie la musique pour être à mon tour enseignant d'ici peu.

En ce qui concerne le QCM on en a eu un à la sauce universitaire pour un examen d'histoire: 1 bonne réponse 1 point. 1 mauvaise réponse 1 point en moins. Une faute de relation entre deux réponses
moins 2 points.
Exemple de faute de relation: quel était le compositeur classique qui a composé la flûte enchanté? Mozart (+1 point)
Quel sont les dates du compositeur concerné? 1800 - 1835 (-2 point dans le résultat finale vu que dans la première question il est stipulé qu'il s'agit d'un compositeur classique (donc 18ème
siècle) et que les (fausses) dates de la seconde question font croire que Mozart était un romantique (donc 19ème siècle).
Moyenne à l'examen: 6/20. Sachant qu'un étudiant à eu une note sibérique (genre -12/20 à titre d'exemple) le professeur a gentiment réhaussé le tout ...
Pour ma part je m'en suis très bien sorti sans la note remis en valeur donc avec un ajout, c'était tout bénèf!

Sinon lors d'un stage dans un collège j'ai vu que le professeur titulaire à fait un contrôle en s'inspirant du bac!
En effet, dans l'option au bac musique il faut comparé une oeuvre inconnu à une oeuvre étudié durant l'année.
Pour la classe du collège c'était le même principe: "comparez l'oeuvre A que vous connaissez à l'oeuvre B que je diffuse maintenant."
Bien entendu il s'agissait de 2-3 questions, le reste du devoir concernait du cours pur et dur ... mais l'idée est pas mal et permet de diversifié la notion "apprentissage par coeur" et "quel est
la logique de ce qu'on a fait". Au final le contrôle s'est très bien passé.


Proald 09/04/2011 20:03



Réhaussé le tout ... au 0 je présume !!!


J'en connais un peu plus sur le programme de musique maintenant ;)



mkdeo 03/06/2008 19:23

Impressionnant, on dirait qu'il ne comprennent pas pourquoi ils vont à l'école...

J'ai une amie prof, qui a des BTS, et bien ils ne savent pas diviser par 2... J'ai halluciné quand elle m'a montré les copies...

bon courage !

Proald 04/06/2008 14:23


Ils sont partisans du moindre effort ...


phil 13/01/2008 10:12

Petite info pour wilander : en france l'école n'est pas obligatoire, c'est l'instruction qui l'est !Les parents ont tout à fait le droit de garder leurs enfants à la maison pour assurer eux même leur instruction ou payer un précepteur. (bizarement très peu le font!)

Le prof à la dérive 17/01/2008 16:14

C'est vrai qu'une petite partie des élèves ne vont pas à l'école pour apprendre.

Carole 12/01/2008 19:48

Ayant vécu longtemps au Mexique, ce que vous dites est ,'importe quoi, l'école au Mexique est obligatoire de 6 à 15 ans, de 8h à 14h sauf le mercredi. Et beaucoup d'enfants, malheureusement, vu la conjoncture économique, travaillent en plus de l'école pour aider leurs parents.Il y a aussi, effectivement, des enfants qui ne vont pas à l'école, car ce n'est pas la priorité de leurs parents (milieux très défavorisés). 

Le prof à la dérive 17/01/2008 16:13

Ah oui, ils n'ont cours que le matin. Remarquez, cela fait déjà 6 heures de cours.

wilander 12/01/2008 04:18

L'école ne devrait plus être obligatoire, comme au Mexique. Les merdeux qui ne veulent pas étudier restent chez eux ou dans la rue à vendre de la droguer et laissent les autres étudier.

Le prof à la dérive 17/01/2008 16:10

C'est peut être une réaction un peu trop ... dure ...

Carole 11/01/2008 21:09

Je suis parent et je suis sidérée de ce que je lis sur votre blog. Je ne peux pas dire que je sois surprise, mais où allons nous. Changez de métier, vous me paraissez tiraillé entre désespoir et désir de bien faire.Et votre orthographe, cher ami, votre orthographe..........En autre, j'approuve le post de shakti.L'IUFM est encore plus effroyable que ce que je n'imaginais. 

Le prof à la dérive 17/01/2008 16:09

Désolé mais il s'agit de la réalité des notes ...

shakti 10/01/2008 18:06

"Mon but était simplement de maintenir une moyenne correcte, ni trop bonne ni trop mauvaise"...Désolée Proald, mais ça me fait frémir de lire des choses pareilles, et on l'entend tellement souvent chez les profs ; quelle absurdité totale, pourtant : tu dis en gros : "je fais tout pour que les résultats de mes élèves correspondent à l'idée que je me fais de ce que doit être une moyenne de classe", quitte à ruser pour tronquer les résultats. Dans ton idée, il faut qu'une partie des élèves, pour que tu aies ta moyenne "pas trop bonne", aient une "mauvaise note". J'espère que tu te rends compte de l'ineptie de ton propos. Tu me rétorqueras que c'est normal, dans une classe qu'il y ait des bons, des moins bons et des mauvais ; je te répondrai que nous n'avons pas à forcer les choses, et qu'il n'y a aucune raison pour que toute une classe ne réussisse pas un devoir.Cela dit sans animosité aucune ; j'espère juste que tu réfléchis sur le sens de ta pratique professionnelle...Cordialement,Shakti.

Le prof à la dérive 11/01/2008 09:14

Je réfléchis en effet à ma pratique professionnelle concernant les évaluations, car j'ai toujours du mal à réaliser un "bon" contrôle. Qu'elles sont les questions que je dois poser ? Comment les poser ? Qu'elles sont les différents sujets du cours à aborder ? Comment ? Je ne sais jamais répondre à ces questions, peut être un manque de l'IUFM ... et un souci personnel également ...Par contre, ce n'est pas éxactement ce que tu dis, pour moi, "maintenir une moyenne correcte", c'est ne pas avoir des wagons entiers de 20 sur 20. De là à mettre des mauvaises notes aux élèves, il y a une marge.Je vais même t'avouer une chose, j'ai beaucoup de mal à faire des vrais bons contrôles.

fremen10 09/01/2008 23:58

Salut,Quel magnifique billet. Il s'agit là d'un véritable témoignage de la bêtise de ces chers chérubins et de leur volonté d'en faire le moins possible ---> fainéantise et médiocrité.Concernant le fait de surnoter, il ne faut pas fustiger nos principaux puisque cette année ce sont les inspecteurs eux mêmes (lors d'une inspection) qui nous ont demandés de revoir la notation jugée trop sévères (qui pour les 3eme n'arrange pas l'obtention du brevet) mais sans changer nos exigences. Naaa? Ils nous ont également demandé d'envoyer plus d'élèves en seconde. Nos inspecteurs recevant leurs ordres du recteur et ainsi de suite... Il est tellement plus facile de conforter les élèves dans leur médiocrité et de résuire les fraits en supprimant les BEP et en envoyant plus d'élèves au lycée qui faute de réorientation possible finiront avec rien. Oui tellement plus facile!!En tous les cas je te souhaite bien du courage avec tes zouaves, et bravo pour ta patience

Le prof à la dérive 10/01/2008 09:14

Comme tu le dis, il est vraiment simple d'engendrer des économies avec des moyens détournés, tel que la notation des élèves, pour obtenir un meilleur taux de réussite au brevet, qui permettra à son tour d'envoyer plus d'élèves en Lycée générale par exemple.

Tigibus 09/01/2008 20:36

Trois fois le même exercice ! Tu vas bientôt arrêter de martyriser ces pauvres petits ? Sadique, va ! ;-)Sérieusement. Tu n'es pas le seul à qui on fait comprendre, plus ou moins ouvertement, qu'on pourrait peut-être...en prenant en compte certains critères...en tenant compte de certains facteurs... en étant un peu plus indulgent... améliorer la moyenne. Comment ? Tricher ? Quelle horreur ! Il n'en est pas question, évidemment. Quelle idée saugrenue !

Le prof à la dérive 10/01/2008 09:11

De toute manière la notation reste alèatoire d'un enseignant à un autre, d'un collège à un autre également, ...Ce n'est pas réellement strict.

BBK.mel 09/01/2008 18:54

Petite question qui n'a rien à voir : tu as eu l'autorisation de faire cette super photo des Galeries Lafayette ? Elle est extra !

Le prof à la dérive 10/01/2008 09:09

Il faut une autorisation ?Vu le nombre de personnes qui prennent des photos là bas ... en particulier les touristes ... mais j'adore jouer au touriste.;-)

eluise 09/01/2008 18:04

Quelle expérience intéressante ! Ils ont vraiment dû halluciner de faire trois fois le même contrôle. T'as dû te régaler en voyant leurs têtes (un peu ? allez avoue !) C'est quand même impressionnant comme test...

Le prof à la dérive 10/01/2008 09:07

Lors du 2nd contrôle, je ne me suis pas vraiment "régalé", vu leurs méthodes pour biaiser mon évaluation, et aux vues des résultats.Au 3ème contrôle, je me suis marré, je dois bien l'avouer, au moment de voir certains élèves tomber dans le piège, mais toujours pas aux vues des résultats.

Beatrice 09/01/2008 12:41

Je suis effarée de lire ça.... je ne pensais franchement pas qu'on en était à ce point dans certains établissements... en en plus, ta hierarchie exige que tu surnotes ?Peut-être faudrait-il envisager de leur mettre déjà 10 lorsqu'ils acceptent de faire le devoir, non ? Tant qu'à mettre des bonus, autat y aller à fond comme ça les chers petits ne sont pas traumatisés, les chefs sont contents de voir les résultats brillants des élèves et toi... ben comme d'hab... tu te demandes dans quelle monde tu es tombé.

Le prof à la dérive 10/01/2008 09:03

La hierarchie n'a aucune "éxigeance", mais plutôt une recommandation. Même à titre personnel, il n'est pas possible de mettre des notes trop basses sous peine de démotiver les élèves.Imagine le résultat du brevet (déjà très faible dans ces établissements) si les profs ne surnoteraient pas .Car le brevet est calculé pour partie avec les résultats obtenus en 3ème.C'est dramatique de faire des notations comme ceci ... mais bon, nous n'avons pas vraiment d'autres solutions envisageables.

BBK.mel 09/01/2008 12:38

Et oui, on parle beaucoup de la mémoire visuelle des élèves !! Dur constat que le tien, en tout cas.

Le prof à la dérive 10/01/2008 08:57

Je préférerais qu'ils utilisent leurs mémoires autrement ...

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.