Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 09:02

         La cantine c'est toute une histoire. Plus le collège est difficile est plus la cantine à mauvaise réputation et moins il y a d'élèves inscrits à celle-ci. Ce n'est peut être que ma 3ème rentrée, mais j'ai déjà mangé dans 5 établissements différents à plusieurs reprises.

 
         Et franchement dans le collège où je suis cette année, la nourriture servie n'est pas bonne, et comme si ça ne suffisait pas, nous ressortons de table en ayant encore faim. Certains de mes collègues se gavent de pain, car celui-ci est en libre service (dans d'autres établissements, le pain est "rationné").
         La nourriture nous est servie directement dans notre assiette via un plat en plastique qui a été réchauffé sur place. Question présentation, ce n'est pas vraiment au point.
         En ce qui concerne la congélation des aliments, la temporisation n'est pas finement programmée. Car certains de nos desserts sont en partie congelé, au sens littéral du mot lorsqu'ils atterrissent dans notre plateau. Et je précise que ces desserts encore congelés ne sont pas des glaces. Bon appétit bien sûr !
 
         Actuellement, il y a 10% de la totalité des élèves qui est inscrit à la cantine. C'est un pourcentage extrêmement faible par rapport à la norme de l'ensemble des établissements. Et il en va de même pour les enseignants, je n'ai pas les chiffres officiels les concernant, contrairement aux élèves. Mais j'estime, qu'un tiers des enseignants mange à la cantine, un 2ème tiers mange dans le collège avec leurs gamelles, principalement dans la salle des profs, même si un ou deux mangent directement dans leurs salles de cours ! Ils réchauffent éventuellement leurs plats préparés la veille au micro ondes mis à disposition. Et le dernier tiers qui lui ne mange pas au collège, soit les collègues mangent chez eux ou vont manger à l'extérieur.
 
         Je suis persuadé que les élèves (déjà difficile pour ce qui concerne l'alimentation) sortent de table eux aussi en ayant faim. Comment restés attentifs en cours, si on ne se nourrit pas convenablement ?
 
         Le problème c'est que la cantine n'est pas uniquement un lieu de restauration, c'est aussi un lieu d'échange et de dialogue intensif pour les enseignants, les CPE, les infirmières, les agents et les surveillants.
         Comme il n'y a qu'une minorité d'adulte qui mange au même endroit, le dialogue n'est pas favorable. La communication voire l'ambiance entre collègue manque de fluidité. L'année dernière, nous avions tous hâtes d'aller manger pour pouvoir nous parler, nous détresser en racontant nos mésaventures de la matinée. Maintenant, ceci ce fait toujours mais à un degré moindre.
 
         Je pense qu'entre collègues, nous manquons de relationnel, nous nous connaissons moins bien et tout ceci est dû en grosse partie à la restauration. Ceci n'engage que moi, et ce n'est que mon avis.
         Une bonne cantine permet d'attirer plus de monde, et donc de réunir davantage de collègues et ainsi augmenter les échanges, nous rapprocher et nous serrer les coudes entre collègues, bref une meilleure cohabitation.
Concorde-02.JPG

Photo : Le jardin des Tuileries, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

lap1.blanc 30/12/2007 20:47

Il s'agit d'un blog traitant de tout et de rien, d'humeurs et de "récits". Rien de bien folichon, des débuts de réflexion, des pistes à exploiter... Ca ne plait pas non plus, mais je me fout bien de l'avis non fondé des autres, ce n'est pas comme ça que j'en suis arrivé là ^^

Le prof à la dérive 02/01/2008 19:17

Il est toujours difficile de mettre tout le monde d'accord.

lap1.blanc 30/12/2007 14:16

@le prof à la dérive : aucun autre pseudo, ou "meuh" à la limite, mais jamais ici.J'ai un blog (pas intéressant mais on fait ce qu'on peut) sur cette même plate-forme, mais je n'aime pas trop faire de la pub ^^

Le prof à la dérive 30/12/2007 15:21

Tu sais un "blog pas intéressant" veut dire peu de choses et beaucoup à la fois.Dernièrement, je me suis aperçu, que de nombreuses personnes n'apprécient pas du tout, mais alors pas du tout ce blog ...

Profette 28/12/2007 23:12

Tiens, la cantine, j'aurais pas pensé en parler, et pourtant, c'est l'évidence même, ce que tu dis.Parfois, le repas à la cantine est le seul repas chaud pris de la journée par nos élèves.Il y a des jours où je me sens vraiment dépassée par les conditions matérielles dans lesquelles nous enseignons (et je ne parle pas du tableau noir vs le tableau blanc...) :(En tout cas, je repasserai par ici. Bonne continuation ! :-)

Le prof à la dérive 29/12/2007 13:48

Bonne continuation à toi aussi profette !

Kay 27/12/2007 22:53

Ca fait longtemps et j'en profite pour changer de pseudo et abandonner Castafiora..... J'ai fait "nettoyer" mon ordi par un très gentil voisin mais il va falloir que je le change car il est devenu très très vieux........... entre temps, j'ai perdu tous mes favoris car j'ai oublié de dire à mon voisin que je voulais les conserver.................. bref, je te retrouve grâce à Flickr !Je suis toujours consternée par ce que je lis - alors si en plus la bouffe est mauvaise, c'est la cata complète ! C'est pourtant facile de faire des plats simples, bien présentés et bons ! enfin !A bientôt, je ne t'oublie pas ! Tes photos sont de plus en plus belles.

Le prof à la dérive 28/12/2007 13:36

C'est un pseudo beaucoup plus "soft" !

lap1.blanc 27/12/2007 17:44

Je voudrais juste ouvrir une parenthèse sur la réflexion "il faut que l'Etat montre l'exemple". Si il fallait que j'attende qu'on me fournisse des exemples pour vivre, je ne serais pas en train de discuter de tout ça!J'ai toujours été, et tous mes profs vous le diront, un feignant. J'étais de ces élèves qui ne se foulent que pour aller de 9 à 10/20. Ce n'est pas que les cours sont chiants en fait, c'est juste que une fois compris le principe, savoir qu'on peut le retrouver si besoin, et bien, ça suffit à s'en sortir. J'étais intéressé par tout, Histoire, Français, SVT, Physique-Chimie... Mais aux contrôles bah... Prrrt! C'est chiant, faut écrire, et puis, je le sais tout ça. La seule différence entre mon 10 et le 20 du premier de la classe? Il met la forme."On ne répond pas simplement par oui ou non, on argumente, on explique en détails pourquoi", "je sais que tu connais la réponse, mais ce que tu a écrit est insuffisant pour te donner tous les points", "Ce que tu as écris est juste, mais ça ne répond pas à la question". Et alors? 10 ça permet de passer non?"Pourrait obtenir plus en développant plus", "Feignant mais savant. Quel gâchis!", "Pourquoi ne pas suivre l'exemple de ton petit camarade?". Non conformisme? Pas vraiment, j'ai juste une autre vision du "savoir". Je me suis même amusé à faire enrager mon prof de Physique-Chimie de mon dernier lycée pour le plaisir, en ayant tout le temps tous les points des exercices (ou en tout cas le maximum qu'il m'était possible d'avoir) mais aucun sur les questions de cours. Ce qui faisait de moi, bien sûr, le "roi des fumistes" le mieux noté de toute sa carrière... Je le soupçonne d'ailleurs d'avoir fait spécialement à mon intention ce petit contrôle surprise uniquement de cours...Aujourd'hui, j'ai 22 ans, je suis bien mieux payé qu'un professeur, même en fin de carrière, je suis totalement autonome et mène presque la "belle vie". Je refuse de "travailler plus" pour "gagner plus" car je gagne déjà bien assez, dans un boulot où je suis loin d'être feignant, mais où je ne suis toujours pas un "modèle" ou un "employé exemplaire". Alors n'essayez pas de me faire croire que vos exemples sont la seule voie vers la réussite.D'ailleurs, ce n'est pas en suivant les exemples (réels ou désirés) qu'on devient quelqu'un, qu'on réussit, ça c'est bon pour ceux qui croient au Prince Charmant (ou au Père Noël, c'est d'époque).A titre informatif, je suis issu de la classe moyenne qui tend à devenir pauvre, avec un père ouvrier retraité et une mère secrétaire à l'EN (IUFM). Mes parents ont aussi fait de leur mieux, et je pense que ma situation actuelle rassure toutes les inquiétudes qu'ils ont pu avoir sur ma scolarité. Alors bien sûr, rien n'est fini, au contraire, mais je suis quand même assez bien placé pour pouvoir continuer une bonne vie, n'est-ce pas?Pourtant, je n'ai pas suivi vos exemples...Si ce témoignage peut vous aider à mieux cerner certains élèves...

Le prof à la dérive 28/12/2007 13:31

@ lap1.blanc : Tu n'avais pas un autre pseudo avant ? Sinon, ce ne sont pas des commentaires que tu laisses, mais des articles à eux tout seul. Fort enrichissant par aillers.Concernant l'histoire des fruits et légumes, il me semble, qu'il ne s'agit même pas d'un exemple mais plutôt d'une obligation de l'état ...Enfin passons ...

eluise 27/12/2007 14:51

C'est bien vrai cette histoire de cantine. Pour moi, c'est l'unique moment où je peux discuter avec les profs qui y mangent (le pion ne traîne pas en salle des profs !). Et c'est vrai que mal manger et en quantité non suffisante, ça me met en rogne !!

Le prof à la dérive 28/12/2007 13:21

Nous avons eu le droit à un menu amèlioré pour le repas de fin d'année.Comme quoi tout peut arriver !

Noébottée 26/12/2007 21:52

Ah, la cantine!Dans mon collège elle est franchement immonde, et nous avons faim en sortant, mais cela n'influe en rien sur la très bonne ambiance qui règne en salle des profs, et nous connaissons aussi bien ceux qui mangent à la cantine que ceux qui dégustent leur tupperware en salle des profs. Au moins, ça nous fait des sujets de discussion (pourquoi choucroute, cassoulet et pâtes carbo sans porc????). Mais je suis bien d'accord, manger à la cantine, ça fait une pause!Sinon, pour la faible fréquentation des élèves, les nôtres habitent à 10 minutes du collège et leurs mamans ne travaillent pas pour la majorité, d'où la désertion du restaurant scolaire. Je ne pense pas que si la qualité était meilleure ils y déjeuneraient plus ;) .

Le prof à la dérive 27/12/2007 13:44

Peut être pas pour les élèves dans ce cas là, mais les profs, eux habitent rarement à côté ...

laura 26/12/2007 15:31

je suis heureuse de voir la bonne continuation de ton site. Merci pour ton discours des cantines... car en effet on a faim à la sortie de celle-ci. J'ai de drôles de souvenirs de ces cantines (je suis encore étudiante), ce qui m'éclate c'est de voir des pubs sur manger 10 fruits ou légumes par jour ou encore la culpabilité aux mamans qui travaillent de ne plus faire à manger... Les mamans font de leur mieux et que l'état montre l'exemple !!!!!

Le prof à la dérive 27/12/2007 12:32

C'est vrai que l'état ne montre pas vraiment le chemin à suivre ... comme toujours !

profesvt 25/12/2007 18:09

perso je vote pour les clubs tupperware en salle des profs . Là vous pouvez vous détendre , loin des oreilles et des regards de la marmaille ! On peut causer chiffons ou marmots , politique ou foot .    Et voir ce que mange les collègues est révélateur : 1- salade verte -carottes (madame mange , boit et évidemment ch... bio ) + galette de riz + B.A.  2- lentilles au petit salé du WE (monsieur cuisine ! ouaw ! )+ tarte aux pommes du petit producteur local 3- sandwich maison (du néotit qui s'adapte doucement à son nouveau statut de classe moyenne ) + yaourt learder price ...  Bon app' à tous !

Le prof à la dérive 26/12/2007 11:21

Le but étant toujours de passer un agréable moment entre collègues, permettant de se refaire une santé avant la 2nde moitié de journée, tout aussi épuisante que la 1ère.Dans mon établissement, le sujet de discussion favori, ce sont les couches culottes !!!

lap1.blanc 24/12/2007 14:33

Je l'ai toujours dis! Une bonne bouffe, ça met du baume au coeur, ça réjouit, et on est moins enclin à jeter la nourriture sur autrui lorsque celle-ci est bonne!J'ai d'ailleurs pu confirmer cela dans mon ancien premier lycée. Situé en banlieue juste à côté d'une cité "qui craint", celui-ci était bien mené la première année, le budget de la cantine était conséquent, les plats étaient préparés sur place, par un vrai chef cuisinier, bref, c'était un vrai plaisir, un vrai lieu d'échange.La deuxième année, changement de proviseur et réduction du budget de la cantine conséquent. La troisième année de même. J'ai quitté ce lycée qui est devenu, en 3 ans à peine, bien moins famé qu'il ne l'était quand j'y suis entré.Tout le monde prétend que c'est la situation du lycée, l'influence de la cité d'à côté etc. En réalité, on a juste changé de proviseur. L'ancien regardait les Hommes, le nouveau (encore en place aujourd'hui) regarde les chiffres.Dans la société où je "sévis" actuellement, la patron tient à ce que les employés mangent convenablement, à leur faim et avec autant de monde que possible. Et ça roule super bien.Je suis sûr que ce n'est pas seulement une petite influence que la bouffe a sur le comportement de chacun, mais il s'agit d'un point vital de la bonne entente et des échanges."Se retrouver autour d'une bonne table", "partager un bon repas", etc. A la base, nous sommes quand même des animaux, et la première de nos préoccupations reste quand même la satisfaction de nos "instincts" : manger, boire, se "reproduire" ou du moins s'y entraîner. Si ces "instincts" ne sont pas satisfaits, cela nous travaille tout au long de la journée, non? Dans ce cas, comment voulez-vous écouter, échanger, discuter, quand votre seule préoccupation est ailleurs?Ha, mais non, suis-je bête, le problème NE PEUT PAS provenir du "système", il est parfait et étudié pour correspondre aux besoins.Et puis, c'est l'école de la République, pas celle des adolescents! Et quand la République ne fait que regarder les chiffres...

Le prof à la dérive 25/12/2007 11:20

La cantine est un élèment important d'un établissement ou d'une entreprise, car c'est un lieu de vie qui influence le reste du travail au quotidien.

Takumikat 23/12/2007 19:42

Un inspecteur pourrait changer l'organisation de la cantine (je parle de la nourriture et l'hygiène des aliments)?Bonne chance pour la suite, Takumikat.

Le prof à la dérive 24/12/2007 09:38

L'intendant en action suffirait pour changer les choses. Faut-il avoir un budget pour ... Car pour amèliorer un peu la nourriture il faudrait un peu d'argent. Sauf pour la décongélation des aliments :-)

BBK.mel 23/12/2007 17:46

C'est la première année que je ne mange pas à la cantine et franchement, la coupure repas chez moi est bienvenue ! Donc, aucun regret !

Le prof à la dérive 23/12/2007 18:51

Je trouve que manger à la cantine est une pause tel un oasis au milieu du désert !

Beatrice 23/12/2007 13:01

De ce point de vue, je suis tout à fait d'accord avec toi. Le fait de manger à la cantine favorise les échanges, permet de mieux connaître les collègues que lors d'échanges furtifs en salle des profs. Dès que quelque chose ne va pas, la cantine est désertée... soit parce que la cuisine est moins bonne soit parce qu'il y a une mauvaise ambiance. C'est un lieu révélateur de pas mal de choses, bonnes ou mauvaises.

Le prof à la dérive 23/12/2007 14:29

C'est un indicateur à prendre en compte pour connaître l'établissement un peu mieux.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.