Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 09:15

         Lors du déclenchement de l'alarme incendie pour effectuer l'exercice, il y a quelques adultes parsemés entre les nombreux couloirs et cages d'escaliers ainsi que la cour. Mais ces adultes sont évidemment en nombre insuffisants pour un exercice de cette envergure.

         Le principal attend au beau milieu de l'enfer, euh pardon je voulais dire la cour. Car toute anomalie doit lui être remontée, par exemple les élèves disparus au cours de l'évacuation des locaux. Evidemment, vous n'allez pas lui signaler qu'il vous manque 10 élèves sur 15. Donc vous essayez de tous les comptabiliser à travers la zone de guérilla.
         Machin est à 50 mètres là bas : OK
         Bidule est entrain de frapper un autre élève : OK
         Truc balance un caillou sur un élève : OK
         …
 
         Comme ceci jusqu'à obtenir les 10 élèves manquant de votre liste d'appel !
         Lorsque tout le monde a bien abandonné les locaux, l'exercice prend fin.
 
         J'imagine la journée d'un véritable incendie. Les pompiers arrivent et demande en 1er lieu au chef d'établissement "Combien reste-t-il d'individus dans le bâtiment ?". Et le principal fort embarrassé par la question, se demande quoi répondre. Il pourrait répondre "Un certain nombre", ou encore "attendait 15 min, nous devons lancer le comptage". C'est probablement la réponse la plus précise et la plus viable qu'il serait capable de fournir !
 
         Comment réagiraient les pompiers face à ce genre de situation ? Je ne vois que deux solutions envisageables :
                                             - Penser que tous les élèves ont réussi à évacuer les lieux, et se concentrer à éteindre l'incendie sans porter secours aux éventuelles victimes se trouvant à l'intérieur.
                                             - Se dire qu'il reste probablement des élèves dans le bâtiment et intervenir dans les locaux, et risquer ainsi la vie des pompiers.
 
         Je ne sais pas qu'elle est la meilleure solution ! 

         Vous aurez donc tous compris que le fonctionnement est parfaitement viable !
Eglise-de-La-Madeleine.JPG

Photo : Eglise de La Madeleine, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

Tietie007 22/12/2007 22:46

J'aime bien cette Eglise ! Perso, les exercices incendie sont sympas, on prend un peu l'air dans un joyeux foutoir !

Le prof à la dérive 23/12/2007 08:55

C'est un bon résumé de ce qui se passe ...

Jovialovitch 22/12/2007 14:28

C'est pas pour dire, mais ce que je préfère dans la vaste création du prof à la dérive, ce sont ses photos...

Le prof à la dérive 22/12/2007 14:33

Bon bah si il y a au moins quelque chose qui te plaît ... :-(

Pauline 21/12/2007 19:58

Je n'ai pas encore vécu ca dans un lycée..Mais en tant qu'animatrice, on a du appeler les pompiers un soir d'aout... Il faisait froid, ca sentait le cramé, et les plombs avaient sauté, et une alarme hurlait!lolPour etre sur d'avoir tt le monde dehors dans le noir de la foret..dur dur! alors on a opté pour le : "Allez, tout le monde se tient par la main", et nous pauvres animateurs avec nos extincteur, deux GO qui chanteaient au milieu, et bien sur, un comptage des le debut et interdiction de lacher la main du voisin et une ronde géante avec les anim -GO- au milieu.. Plutot efficace!Bon, finalement, on auraient paniqué pour rien. ;) Et les enfants n'ont pas été traumatisé.. Lorsque les pompiers sont partis ils nous ont dit "les lumieres des pompiers, c'est comme un karaoké " soit!On a eu le droit a touut les pompiers de la vallé.. Souvenirs inoubliables ( de la soiree!lol) Bon, sinon a la biblio de la fac, on ne sort meme pas des salles.. Ce n'est pas bien, mais ce n'est jamais vrai, et le mec de la biblio avait beau nous dire de sortir.. et non, on est tous resté assi!

Le prof à la dérive 22/12/2007 14:32

Toi aussi tu as de quoi raconter visiblement ...;-)

ange-etrange 20/12/2007 23:06

Nous, on réussi à évacuer 19 classes, sur 4 étages en 2mn 30... Et ils ont intérêt à être en rang.. C'est beau 490 élèves bien rangés...

Le prof à la dérive 21/12/2007 09:54

Oh, ça existe ???

nicolas 20/12/2007 22:45

ya un souci moi aussi j'avais alerte incendie aujourd'hui! c'est partout pareil ou on est dans le meme bahut??

Le prof à la dérive 21/12/2007 09:54

Je ne sais pas si nous sommes dans le même établissement, mais j'ai bien peur que ce soit partout pareil !

BBK.mel 20/12/2007 19:52

Je me demande ce qui serait le mieux ? Laisser griller les élèves...ou bien les pompiers ? Si sur leur prochain calendrier les pompiers font comme les dieux du stade, je vote les pompiers. Tant pis pour les élèves !

Le prof à la dérive 21/12/2007 09:53

Ma parole, tu ne penses qu'aux photos sulfureuses !

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.