Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 06:54

         Le niveau, mais quel niveau ? Le niveau scolaire des élèves de SEGPA est plus que faible. Et comme là très bien dit l'un de mes collègues : "Rabaisses tes exigences pour les SEGPA et après, rabaisses les encore une fois !". Ça veut tout dire.

         J'ai même un exemple parfait. Lors d'un cours, je demande aux élèves de tracer un trait à 2,5 cm du bord de la feuille. Et … rien ne se passe. Les élèves me regardent et ne se mettent pas au travail, ils attendent, … mais quoi ? Je leurs demande : "Qu'attendez-vous ?" et un élève me répond : "Je ne comprends pas le virgule 5.". Glup.
         J'ai donc été contraint d'expliquer que 2,5 cm se trouvait entre le 2 cm et le 3 cm sur leurs règles. J'ai tenté de leurs apprendre la notion de millimètre.
         Lorsque je me suis pris ça en pleine face, je peux vous garantir que j'étais terrifié. Mon estomac c'est noué devant le constat accablant que je venais de découvrir : une classe entière ne connaissant pas la notion de virgule et de millimètre.

         Les belles paroles que nous entendons de nos chers ministres (tous bords confondus) sont bien loin de cette triste réalité. En plus, que dois-je faire ? Rester sur le programme qu'on me fournit (même si celui-ci est très léger, il donne les grandes lignes) ? Ou leurs apprendre les bases : le français (même si je suis mauvais), la politesse, l'organisation (comment faire son sac de cours, comment présenter un cours, …), le strict minimum que les parents enseignent généralement à leurs enfants. Mais tout ceci est hors programme. Dois-je faire mon travail ou me rendre tout simplement utile ?



Photo : Canal St Martin, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

NOM 09/12/2010 13:56


Commence à écrire sans faute si tu veux donner des leçons aux autres.


Proald 10/12/2010 23:12



Je ne cache pas mes difficultés en français, enfin il ne faut pas éxagérer non plus !



Un éduc 22/11/2007 01:45

Utile, c'est mieux; les programmes, c'est pour les ministres !Je comprends néanmoins ton désapointement. Tâcher (pas facile) de n'être pas trop surpris, tâcher (encore plus difficile) de reprendre à zero, tâcher (de plus en plus difficile) d'enseigner quelques bases et tâcher (impossible ?) de les ouvrir à "notre" culture.Cerise inespérée sur le gâteau, la découverte de leur désir d'apprendre te fera reprendre à zero le cycle.Ca me rappelle une histoire de tonneau sauf que, dans ton cas, tu changes de tonneau tous les ans. Est-ce un avantage ?Bon courage et merci pour ta sincérité.

Le prof à la dérive 22/11/2007 09:18

Ah mais je suis persuadé également que utile c'est mieux pour tout le monde, mais à moi on me demande de faire exclusivement le programme ...

P'tite maikress 21/11/2007 18:53

Et pourtant ils l'ont fait au CE2, au CM1 au CM2 (plus encore s'ils ont redoublé...)

Le prof à la dérive 22/11/2007 09:17

Il faut croire que les 2 mois de vacances l'été, servent de remise à 0 pour le cerveau ...:-(

tietie007 21/11/2007 17:39

Superbe la photo ! J'ai parcouru les bords du canal saint martin, cet été, lors de mon périple parisien d'un mois.En ce qui concerne la faiblesse de certains élèves, je suis bien placé pour en parler, puisque j'enseigne les Lettres-Histoire dans un Lycée Pro ...Il faut tout simplement relativiser, et adapter des programmes qui reprennent trop des concepts universitaires ... Les livres de français ou d'histoire-géo, je ne m'en sers jamais, ils sont illisibles pour les élèves, pas que pour eux, d'ailleurs !

Le prof à la dérive 22/11/2007 09:16

Tu me fais sourire en telisant, car je viens de me reconnaître dans tes quelques mots "pas que pour eux, d'ailleurs", car moi aussi, j'ai du mal à comprendre certains exercices, et j'en ai honte, mais je me dis, que si j'ai des problèmes à faire un exercice, l'élève en aura d'autant plus ...Je ne sais qui fait les livres d'exercices, mais  il se peut que le réalisateur du livre ne puisse pas répondre à l'exercice lui même.

Marie-Christine 21/11/2007 14:30

je me demande si tu ne devrai pas commencer par l'organistion du cartable, du cahier, vérifier que les élèves ont lleur matériel, si c'est dans un classeur qu'ils rappellent le numéro de la page et la matière....., la politesse et après si tu as un peu de temps, tu fais cours. Sans une bonne organisation, le reste ne suivra pas.Pour conclure, je suis sidérée par le comportement de tes élèves et te souhaite de tenir bon.

Le prof à la dérive 22/11/2007 09:10

Pour tout ce qui est de l'organisation (catable, cahier, classeur, matériel, ...), dans les autres classes "traditionnelles", il est fortement utile d'aborder ce thème également.D'ailleurs, je ramasse et note tous les cahiers de TOUS mes élèves et ils sont nombreux, pour les sensibiliser à la bonne organisation et bonne présentation de leurs cours et exercices.

BBK.mel 20/11/2007 12:43

Tu fais ce que tu peux avec ce que tu as. mais l'objectif, c'est qu'ils sortent de là avec un miminum de bagage pour pouvoir s'insérer dans la vie. La politesse et le savoir vivre ensemble sont certainement aussi utile que quelques bases de français et de math...

Le prof à la dérive 21/11/2007 12:21

C'est ce que je pense également. Les bases pour pouvoir s'insérer dans une société.

Armand 20/11/2007 09:35

Cher Prof à la Dérive,
Un prof de ZEP belge (école à discrimination positive), que je connais au travers de son blog, donne cours de français.
Une grande partie de ses élèves, d'origine étrangère, ne maîtrise pas la langue.
Pourtant, il essaie de leur faire lire quelques textes de grands auteurs de la littérature...
Si, par extraordinaire, un gosse doit écrire quelque chose, le prof ne se préoccupe ni de l'orthographe ni de la syntaxe.
Personnellement, je ne trouve pas que donner un vernis de culture soit rendre service.
Amitiés

Le prof à la dérive 21/11/2007 12:20

Je pense qu'avant d'aller sur des domaines plus pointus, il est primordiale de maîtriser un minimum la base.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.