Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 07:54

         La plupart des élèves de SEGPA ont une capacité de concentration nulle, et je pèse mes mots. Il suffit que 2 élèves se chamaillent au dernier rang pour que la majorité des élèves posent leurs stylos pour observer les 2 élèves en question, encore 2 à 3 minutes de perdues !

          Les phrases que le professeur entend le plus souvent de la part de ses élèves :
"Monsieur, il m'a volé ma trousse."
"Monsieur, il m'a insulté."
"Monsieur, il fait que de m'énerver."
"Monsieur, il est retourné."
"Monsieur, il m'a tapé."
"Monsieur, il n'arrête pas de taper dans ma chaise avec son pied."
"Monsieur, on m'a envoyé un tube de colle."
         Toute l'heure est composée de ces petites phrases, vous remarquerez la politesse avec "monsieur". Ils doivent confondre l'enseignant avec le policier !
 
         Lorsque vous avez cours avec une classe de SEGPA, si eux ne sont pas concentrés, vous en revanche, vous devez être bien présent et en pleine forme. C'est usant à un point, vous n'imaginez même pas. Ils n'ont pas mauvais fond, mais leur agitation atteint des sommets.

         La seule solution que j'ai à l'heure actuelle c'est de les faire gratter, aussi étonnant que cela puisse paraître, ils sont à peu prêts calmes lorsqu'ils recopient le cours, au diable les exercices ! Mais je risque la rébellion à tout moment si je n'obtiens pas une solution de rechange rapidement. Je suis donc ouvert à toutes propositions de votre part…

Ile-St-Louis.JPG

Photo : Ile St Louis, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

BBK.mel 20/11/2007 12:46

Je dois avoir des éléments sur ce que l'on peut faire en segpa. Si ça t'intéresse, tu peux me contacter par e-mail.

Le prof à la dérive 21/11/2007 12:24

ça peut éventuellement m'intéresser. Même si actuellement, je tente de réaliser le programme de ma matière, je pense utile de s'en éloigner de temps en temps pour aller vers des connaissances "plus" utiles.

BBK.mel 17/11/2007 19:50

Vu en SEGPA (en enseignement professionnel, précisons) et testé en 3ème découverte professionnelle (profil similaire quant à la concentration et la capacité à écrire) : changer d'activité tous les 1/4 d'heure. Passer de l'oral à l'écrit, des excercices sur papier à l'ordinateur. Ils adorent et sont plutôt bons sur les exercices manuels (facile à faire en matières pro, jouable en math et en sciences, moins simple en français). Et surtout, avoir quelque chose de très structuré avec des objectifs à atteindre en fin de séance ET des objectifs intermédiaires. Ils voient ainsi ce qu'ils doivent réaliser.Au fait, question indiscrète, tu es une prof ou un prof ? Je te parle au masculin et d'autres au féminin, je suis perdue ! Comment dois-je accorder mes participes passés avec le verbe être, lorsque cela te concerne ?

Le prof à la dérive 19/11/2007 14:45

C'est simple tu n'es pas obligée des les accorder :)Mais je préfére être accordé au masculin ;-)Comme tu le dis, il faut avoir un cours TRES structuré, et comme je débute en SEGPA, je suis un peu perdu. Mais je vais essayer cette technique le plus rapidement possible.

snoop 17/11/2007 18:53

Etrangement, avec ce genre de classe, contrairement à tout ce que prône l'ioumf, ce sont les bonnes vieilles méthodes du transmissif qui marchent le mieux. Cours magistral (pas d'activité d'introduction, mais un cours clair et structuré), exercices d'application à la pelle pour comprendre le cours, puis exercices d'approfondissement pour aller un peu plus loin, correction au tableau faite presque uniquement par le prof, peu de participation orale des élèves, l'essentiel du travail se faisant à l'écrit.

Le prof à la dérive 19/11/2007 14:23

Oui, car en écrivant, il est possible d'obtenir un semblant de silence.

Armand 17/11/2007 12:50

Chère Prof à la dérive,
Dans ton article précédent, tu disais que faire recopier cinq lignes présentait de gros problèmes...
J'en déduis qu'une séance de travail de moine copiste consiste, pour eux, à écrire (en lettres capitales) un texte de cinq mots, pas trop compliqués!
Ma suggesstion car tu te dis "ouvert à toutes propositions de votre part…":
Leur faire écrire: "La classe est finie, merci!". La synchronisation serait parfaite et ils auraient fini leur travail juste pour la fin du cours.
Je plaisante, mais ce doit être terrible d'avoir en face de soi plusieurs élèves (je suis certain que tu pourrais les nommer) condamnés d'avance à l'assistanat ou la délinquance!
Amitiés

Le prof à la dérive 19/11/2007 14:22

Oui, c'est sûre, l'avenir pour eux est mal engagé ...

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.