Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 07:44

         Ne JAMAIS toucher un élève, je sais c'est difficile et comme dit l'un de mes collègues : "Bâcher ça ne compte pas". Le terme bâcher est associé au fait de mettre une calotte sur le haut de la tête de l'élève.

         Je précise qu'en 3 jours je me suis fait menacer 2 fois. Et que ces 2 élèves n'ont eu que quelques jours d'exclusion, et pas seulement pour mes simples faits, car il y avait également d'autres professeurs qui ont effectué des rapports en même temps que moi. Mon rapport était donc dilué à travers le dossier imposant de ces élèves. Qui dit mieux ?
         Le soir même en arrivant chez moi après cette journée exténuante, je me suis vautré sur mon canapé, et j'ai comaté une bonne heure, avant de refaire surface.

         C'est même ce soir là où j'ai décidé de prendre l'assurance complémentaire pour les enseignants (sujet développé dans un article à venir).

Bourse-du-commerce.JPG

Photo : Bourse du commerce, Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 3 : Titulaire (07-08)
commenter cet article

commentaires

BBK.mel 09/11/2007 18:12

C'est quand même pas mal, les deux élèves qui t'ont insulté se sont faits virer trois jours. Dans un certain nombre de bahut, il faut attendre les coups pour obtenir quelque chose !!

Le prof à la dérive 12/11/2007 13:25

Oh,  sérieusement, tu crois que ça éxiste ?

Nao 09/11/2007 15:26

Ah je reviens du futur, j'ai vu un truc ahurissant!Figurez vous que les collèges et lycées sont tous neufs, on a dû les construire de manière à avoir deux réseaux de couloirs, un pour les professeurs, un pour les élèves! Seuls les surveillants ont moyen de passer de l'un à l'autre. Les salles de cours ont une porte sur le réseau prof, une sur le réseau élève, et le prof est séparé des élèves par une vitre. Les cours sont transmis et reçus par les élèves dans des casques audio qui empêchent les autres bruits de venir les déranger dans leur concentration!Le prof n'entend que ce que les élèves disent dans leur micro en appuyant avec une main sur un bouton au dessus du casque ce qui permet d'identifier l'élève qui parle (d'autant plus qu'une lumière s'allume sur ledit casque, que les autres élèves ne voient pas mais qui est activée par la vitre de séparation)...

Le prof à la dérive 12/11/2007 13:23

Ah, ça ne m'enchante guère, ... J'y avaiss déjà songé, enfin en plus léger, à l'époque je parlais simplement de vitre blindé.XL.Le parking des professeurs.

Armand 09/11/2007 13:46

Cher Prof à la dérive,
Vu les risques élevés, la prime pour une assurance "agression" (je suppose que c'est à cela que tu penses) doit être très élevée.
Une bonne assurance "défense en justice" ne serait-elle pas plus utile?
Si, poussé à bout, tu pètes les plombs et en jettes un par la fenêtre, tu risques la correctionnelle?
Amitiés

Le prof à la dérive 12/11/2007 13:20

Je ne pense pas à une prime assurance agression, je pense simplement à me protéger des éventuelles "bêtises" que je pourrais commettre dans ce genre de situation. Le collège a déjà pensé au fait que les profs puissent jetter un élève par la fenêtre en installant des bareaux à quelques fenêtres.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.