Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 17:05

         Aujourd'hui fût probablement la pire journée que j'ai passée sur toute l'année scolaire. C'est un peu mon Jeudi noir à moi. D'ailleurs j'ai bien failli craquer (mais cela ne serait tarder). Certains enseignants craquent en pleurant durant le cours devant les élèves, moi je suis un peu plus violent (ce qui n'est pas forcément mieux).

         Je ne vais pas pouvoir tout vous racontez dans cet article sachant que je souhaite garder un minimum d'anonymat. Mais ne vous inquiétez pas, il y a quand même matière à travailler. Je vais développer 4 points des 7 actions périlleuses qui me sont arrivées en une demi journée, un exploit olympique !

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

Arno 01/09/2007 09:42

Qu'est ce que tu attends pour venir travailler au Pérou. J'ai quitté la France justement parce que je n'imaginais pas une seule seconde avoir à me coltiner une dépression nerveuse à 26 ans, j'aime trop mon travail pour cela. J'ai des élèves qui me respectent ici, une direction qui est critiquable (sinon ce ne serait pas une vraie direction) ms qui me laisse beaucoup de liberté dans mon travail et je gagne plutôt bien ma vie. c'est facile à dire mais je souffre ta souffrance, car je comprends ce que tu peux ressentir parfois. bon courage et n'hésite à franchir les frontières. Ailleurs tu peux exercer ton travail comme tu l'avais rêvé avant de commencer.

Le prof à la dérive 04/09/2007 17:12

J'avoue que cette idée de quitter la métropole, m'a déjà traversée l'esprit. J'y ai même songé sérieusement. Mais plusieurs choses m'ont fait changer d'avis. Comme le fait de repasser en région Parisienne après l'étranger pour (ré)obtenir des points pour une mutation lointaine...

Castafiora 01/09/2007 00:09

Wilander : ce que tu dis est intéressant mais il n'engage que toi.Qui peut savoir comment Proald va évoluer, va tolérer mieux ou plus mal la vie de prof..... Qui peut le dire ? Qui sait ? Personne, pas même lui. La vie professionnelle et affective est faite de rencontres, d'opportunités, de passions, de changements imprévus, de chances, de malchances, ............... et heureusement !!! Ma prof de français en troisième disait  au sujet du pronom "on"......non, je ne le dis pas, tu pourrais te fâcher !!! A plus ! 

Le prof à la dérive 04/09/2007 17:09

Un commentaire sur le vif...:-)

wilander 31/08/2007 17:51

Cher Prof,Hélas après 10 ans, les choses ne font qu'empirer, on tolère de moins en moins les problèmes. Dixit des collègues profs...C'est seulement à l'IUFM qu'on te dit qu'au bout de 15 ans de métier tu es enfin un bon prof.Alors avec humour, profites de tes meilleurs années, c'est maintenant que c'est le meilleur et que tu es le meilleur!!

Le prof à la dérive 04/09/2007 17:08

L'IUFM, mieux vaut ne pas les écouter...Je ne suis pas sûre d'être le meilleur maintenant, mais je suis probablement plus actif que dans 15 ans !

erika 30/08/2007 19:43

je ne vois pas pourquoi un mercredi du mois d'aout est mal vécu par un prof ...

Le prof à la dérive 30/08/2007 23:11

Ah non pas le mercredi du mois d'août, ce n'est pas le problème. Les vacances se déroulent très mais alors très très bien. L'article que tu lis a été écrit au mois de Juin.Je te conseil de voir cet article pour mieux comprendre : XLVIII.Les vacances.

magnetique 30/08/2007 18:56

Bonjour prof à la dérive,mais ne le sois pas trop longtemps. Si tu es jeune, change d'orientation, il en va de ta santé...!...Je suis également prof, je pourrai sortir également un livre, concernant la violence. Actuellement je suis dans le deuxième collège le plus violent dans l'isère sur les 180. J'appréhende cette rentrée, mais je crois que je vais accrocher mon tablier, au bout de vingt ans j'ai assé donné. Néanmoins cela reste un très beau métier......Amitiés

Le prof à la dérive 30/08/2007 22:53

En effet, j'exerce mon métier depuis peu, mais je ne souhaite pas changer de voie.Je n'envisage pas de raccrocher mon tablier.Tu comptes arrêter après 20 ans de bons et loyaux services ? C'est dingue, moi qui croyais qu'après une durée dépassant 10 ans, tu avais passé le cap.

ProfAnonyme 30/08/2007 12:22

J'ai hâte de lire ça!Moi quand je craque, je me mets à hurler, je change tous les élèves de place, je leur colle un devoir à rendre et ceux qui râlent c'est la porte. C'est très chiant à vivre car les élèves se mettent également à hurler et à protester et ça me demande une grande maîtrise de me calmer et me remettre à parler normalement. Mais devoir à rendre il y a quand même.

Le prof à la dérive 30/08/2007 22:50

J'ai comme l'impression que nous avons un point en commun ;-)

Castafiora 30/08/2007 10:08

Je suis toujours là ! Je pense à toi et attends la suite !un besito de Bianca

Le prof à la dérive 30/08/2007 22:49

Ahhhhhhh ma fidèle lectrice, toujours aussi assidue.

Bôôh 29/08/2007 23:04

Les 3 qui passeront aux oubliettes seraient sans doute les plus parlants, puisque les plus personnels, re-puisque ce sont ceux-là qui passeront aux oubliettes pour préserver votre anonymat. C'est là toute la difficulté d'exposer ce qui fait une grande partie de sa vie sans trop se dévoiler.En attendant la suite, cordialement...

Le prof à la dérive 30/08/2007 22:47

La suite arrive ...

Tigibus 29/08/2007 19:41

Dommage que tu ne puisses pas tout nous racontons.

Le prof à la dérive 29/08/2007 20:25

Ne t'inquiètes pas, il y a 4 articles supplémentaires à paraître.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.