Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 22:00

         A la fin d'un cours, j'effectue le récapitulatif de l'heure et nous en tirons une conclusion avec les élèves. Le cours touche à sa fin, lorsqu'une élève lève la main, je lui donne la parole.

Et l'élève demande : "Monsieur, vous serez là la semaine prochaine"
Moi : "Oui, bien sûre, puisque nous avons cours"
L'élève : "Bien, je me ferais belle pour vous alors"
Moi :"?!?" Dans ma tête je me dis, surtout ne rougit pas, sinon tu perds le contrôle de toute ta classe. Des élèves ont répliqués à ma place, ils ont ridiculisé l'élève, ceci m'a évité une intervention à haut risque.
 
         Le souci, c'est de faire attention à ce que vous dites et ce que vous faites sur ce sujet. En plus de ça vous devez essuyer les remarques de cette élève. Je prends ce sujet avec des pincettes, car les gens ont vite fait de vous coller une étiquette sur le dos, surtout à l'heure actuelle.
         Malgré tout, il y a bien un point positif dans cette situation, c'est que vous n'avez pas de problème de discipline avec les élèves pour qui vous avez tapé dans l'œil. Et lorsque l'élève en question est indiscipliné, en règle générale le point qui était négatif au début se transforme en un gros point positif.

         Car si vous vous mettez un des piliers de la classe dans la poche, alors vous serez tranquille au sein de celle-ci. C'est cette élève qui régulera les interventions négatives des autres élèves dans la classe. Mais il ne faut surtout pas oublier de faire extrêmement attention avec ce sujet très délicat.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

caro 16/09/2007 02:49

qu'est ce qu'ont répliqué les élèves? et la fille, elle a réagi comment? elle n'a pas regretté d'avoir dit ça si la classe s'est moqué d'elle?

Le prof à la dérive 17/09/2007 13:32

Les élèves se sont moqués d'elle, et elle, elle a réagit très sereinement. Aucun regret, bien au contraire, elle a même recommencée au cour de l'année scolaire...

Takumikat 14/08/2007 18:01

Garde la tête froide, répond de façon simple et courtois et mord toi les lèvres!Fais attention avec cette élève, si elle est aussi terrible que moi alors tu vas frôler la limite...

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:40

Lorsque ça arrive une fois, nous ne sommes plus pris au dépourvu.

Castafiora 12/08/2007 11:06

Terrible de ne pas pouvoir contrôler le rougissement ! Alors comme ça, tu rougis ? Je n'ai jamais eu de "beaux" profs. Au Lycée de Biarritz (mixte : une révolution à l'époque), les filles étaient amoureuses des terminales ! Avant, les garçons ne nous plaisaient pas (les pauvres). Les profs étaient tous des notables mariés souvent avec une prof du lycée. Quant à Racine, les profs femmes étaient vieilles et laides ! Mais c'était une autre époque !!! Jamais vu un prof homme ou femme séduisant de toute ma vie scolaire !!! Un besito, Proald !!! et ne rougis pas !

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:38

Trop tard, ça y est je rougie.:-)

Peff 12/08/2007 10:51

C'est vrai que je ne me souviens plus trop de que j'avais appris cette année, mais je me souviens que c'était une belle année ;)Pour ce qui est des remarques que les élèves peuvent faire à une femme prof plutot jolie, il faut une bonne dose de répartie et le sens du "cassage" sinon ca peut très vite mal tourner...

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:37

Il faut mieux éviter de jouer à "la répartie" avec les élèves, car ils sont meilleurs que les profs !

julie 10/08/2007 09:31

Dans le cas d'une nana je ne suis pas certaine que ce soit toujours un avantage surtout si les gamins n'ont pas leur langue dans leur poche.

Le prof à la dérive 10/08/2007 11:17

C'est vrai...

Peff 10/08/2007 09:25

C'est bien que t'abordes ce sujet proald,ca me rappelle quand j'étais au lycée, on était tous raide dingue de notre professeurE d'histoire-géo, une charmante brune de 30ans, bizarrement elle n'a jamais eu de problèmes de discipline dans sa classe ;-). Alors je pose la question l'éducation nationale doit-elle recruter sur critères physiques pour enrayer les problèmes de discipline et d'autorité dans les classes ? lol !

Le prof à la dérive 10/08/2007 11:15

C'est de la ségrégation après.Et puis, dans ce cas là, il n'y avait peut être pas de problème de discipline, mais je ne suis pas certain que tu écoutais le cours, tu regardais plutôt, non ?;-)

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.