Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 11:18

         Comme une grande partie des articles publiés sont négatifs, je vais parler d'un sujet beaucoup plus léger, celui de … comment dire … des gaz. Oui mais pas n'importe quels gaz, je parle de ballonnement, et de ceux du professeur. Donc, ce n'est pas le sujet le plus simple à dévoiler.

         Car la question est la suivante. Comment faire lorsqu'il faut "lâcher du lest", dans une salle de cours qui compte une seule et unique pièce bien sûre, où le professeur ne peut pas sortir. Et cette salle, ne l'oubliez pas, est occupée par une ribambelle d'élèves, qui n'hésitera pas à d'énoncer l'éventuel "gazeur", même s'il s'agit de l'enseignant ! Celui-ci n'a aucune immunité qui tienne.
         Pour ne pas vous faire prendre, vous parsemez le gaz un peu partout dans la salle de cours en marchant. Car vous pensez que celui-ci ce diluera dans l'air ambiant, et que personne ne sentira la moindre odeur. Eh bien c'est raté.
         Lorsque l'odeur arrive aux narines des élèves, ils se lèvent sans autorisation et courent pour ouvrir fenêtres et portes en se recouvrant le nez et surtout en hurlant : "mais qui a pété", "c'est horrible", "il a le cul pourri"… Le professeur tente de ramener la calme, et donne des injonctions, mais rien n'y fait. Forcément l'enseignant ne sait plus ou se mettre, et a même envie de sourire, vu qu'il est l'auteur des faits. Son cours est tout simplement anéanti, un peu comme l'air ambiant !
         Donc plusieurs élèves sont regroupés devant les fenêtres et attendent la dissipation de l'odeur.
         Et là, un élève dit "je ne sais pas qui a fait ça, mais c'est horrible, il a vraiment le ventre moisi", et il se tourne pour regarder le professeur. L'enseignant à bout de sérieux, lâche un léger sourire, comme un aveu. L'élève le perçoit comme tel, et dévoile son récent secret à l'oreille de son voisin, qui le transmet à son tour… Voilà comment se faire humilier en public.
         Bien évidemment j'ai parlé d'un professeur, mais personne ne sait de qui il s'agit, son identité doit rester secrète, je compte sur vous.
 

         Lorsque j'étais face à ce style de situation en tant qu'élève, ce genre d'animation restée suffisamment discrète pour ne pas éveiller les soupçons de l'enseignant. Actuellement, nous en sommes bien loin. Cela témoigne peut être d'un manque de respect avéré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

P. Thaumane 14/08/2007 20:13

Et la couche d'ozone, vous y pensez ? D'accord, ce sont les vaches les plus coupables. Mais si les profs s'y mettent aussi, où va-t-on ? Et si, en plus le prof est vache... C'est la cata !

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:41

Bravo pour le jeu de mots.

Takumikat 14/08/2007 17:55

Roh la,la... Je sais que c'est bien normal de péter (d'ailleurs, c'est très bon pour la santé (o:) mais c'est une situation assez gênante... Pauvre de lui.

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:39

C'est sûre ... pauvre de lui !

P. Thaumane 04/08/2007 19:58

Voilà un article bien senti !

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:39

ééééééééééééééééééééééééééénorme.

Parapluie 04/08/2007 11:36

Euh, le sujet est léger selon les commentaires. Je le trouve un petit peu sans intérêt, à part peut être le fait d'imaginer des élèves qui prennnent la "liberté" de se lever pour ouvrir les fenêtre et manquer de respect au prof...Oh My God.Vivement la rentrée.

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:38

De toute évidence ce sujet est lèger, il en faut bien.

florilège 03/08/2007 14:10

Enfin quelqu'un qui ose parler des problèmes de fond... (^_^). Non, plus sérieusement, ça fait du bien des fois un peu de légèreté, ça m'a fait beaucoup rire. Bon ben voilà j'ai lu tout ton blog, contente d'avoir rattrapé tout mon retard. Et encore bonne vacances.

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:37

Merci à toi, mais mon blog n'est pas près d'être terminé, j'ai encore plusieurs articles sous la main.

Castafiora 03/08/2007 10:38

Proald : d'abord mon "pauvre chéri" n'est pas infantilisant. Je suis du Sud Ouest où tout le monde est "pauvre" quelque chose ou "le povre" (et non pauvre) puisqu'on prononce tous les "o" de la même façon.2mement : avec le régime Montignac (livre de Poche) les gaz sont bien moins fréquents et moins odorants et - dans certains cas  disparaissent. Les gaz dépendent de ton alimentation et plus ils puent moins bien tu t'es alimenté. Exemple : le café au lait le matin est une insulte à ton système digestif !Le régime Montignac n'est pas UNIQUEMENT conçu pour maigrir !Il permet de mieux digérer, de ne pas avoir d'hypoglycémie qui cause des envies de dormir en milieu de matinée et après le repas de midi, et de garder EN PLUS une jolie ligne corporelle. Voilà, cher ami (tu vois, je retiens la leçon !) ce que peux te dire une adepte du régime Montignac !!! Quand tu lis le livre très attentivement, tu comprends bien mieux tout ce que je te dis. En plus, si tu es un tant soit peu scientifique et - ou axé sur la physiologie humaine et - ou animale, tu comprends encore mieux !!! Je ne vois pas d'autres solutions.

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:29

Merci pour ton explication très intéressante et enrichissante.:-)

Bôôh 03/08/2007 00:04

Je ne voudrais pas faire mon prof, mais une petite relecture éviterait quelques horreurs ("en publiQUE"...).Et pour le sujet : feignez une quinte de toux difficile à arrêter, sortez dans le couloir le temps de la calmer, et d'évacuer les gaz odorants à l'abri des nez indiscrets. Et surtout, cessez le choux-fleur à la cantine !

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:19

Désolé pour la faute, mais si j'avais bien fait une relecture !Merci pour les différentes solutions apportées :-)

Syphaiwong 02/08/2007 13:42

Ouvrir la fenêtre, parler à coté, et espérer un courant d'air :)

Le prof à la dérive 09/08/2007 20:52

Merci, pour l'aide ;-)

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.