Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

23 juillet 2007 1 23 /07 /juillet /2007 11:43

         Lors d'un cours, un élève discute et dit : "hier, j'ai vu le prof de _, il était avec sa femme, une blonde".

         Ayant déjà vu la femme du prof en question, je sais qu'elle n'est pas blonde. J'interviens donc dans la discussion, comme un idiot, je mets les 2 pieds dedans et je réplique : "mais sa femme n'est pas blonde".
L'élève : "non, mais elle a le corps d'une blonde"
Moi : "?!/"
L'élève : "vous voyez ce que je veux dire monsieur" Le tout accompagné d'une gestuelle qui laisse peu de doute.
Moi : "…" Je ne sais pas quoi dire, je suis hébété par la situation.
L'élève : "monsieur, vous n'avez pas son numéros d'ailleurs, 06…" Et il me regarde pour lui donner les numéros suivants.
Moi : "ça ne va pas, tu n'as pas à parler comme ceci"
 
         Ce genre d'intervention gratuite n'est vraiment pas bienveillant pour le cours. Le pire dans tout cela, c'est de savoir qui a crédité cette conversation, il me semble que c'est moi-même, non ? Mais quel idiot je suis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

bahia 11/08/2007 10:23

C'est un point de vue.J'ai déjà entendu M.sarkozy donner quelques gages à l'éducation nationale tandis qu'il commence à travailler sur le service minimum pendant les grèves genre SNCF et compagnie. Et c'est normal, tactiquement, qu'il agisse ainsi, en réservant l'éducation nationale pour la fin, il suffit de regarderle CPE ou d'autres choses pour voir la possibilité d'action qu'a l'EN, majoritairement à gauche et même souvent à l'extrême gauche. Alors multiplié ça par le nombre de personnels, de personnels retraités sans compter le temps qu"'il leur est offert par leur métier pour opérer des actions politiques(c'est assez rigolo de regarder les professions des gens sur les listes d'extrême gauche par exemple pendant les législatives), ça me semble plus que prévisible que l'EN n'a rien à craindre à court terme. Mais attendons de voir, bien que ça me surprendrait.Ah et avant qu'on ne me le reproche, non, je ne souhaite pas particulièrement de dégraissage de l'EN, je m'en fous.

Le prof à la dérive 26/08/2007 23:35

Je ne suis pas sûre que la SNCF est moins de poids que l'éducation nationale, au contraire...

bahia 08/08/2007 14:59

Question chiffres, un rapport de la cour des comptes je crois parle en tout cas de 32 000 profs payés "à vide" c'est-à-dire sans affectation peu ou prou se rapportant à l'enseignement. Donc ça laisse de la marge si effectivement ils s'attaquent à ceux-là. Mais à mon sens vous ne devriez pas vous inquiéter, s'il y a bien un plan d'attaque de la fonction publique comme le craignent les syndicats, l'éducation nationale sera surement la dernière à en faire les frais, on ne s'attaqque pas comme ça à 1 400 000 personnes, plus les retraités plus leurs familles, c'est LE gros morceau.

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:48

Comme toutes personnes, je tourve honteux, le fait de payer des personnes à ne rien faire, c'est même lamantable. Mais ce qui est encore plus lamantable c'est de supprimer des postes d'enseignants qui "travaillent" devant des élèves et de ne pas toucher aux postes "cachés" de l'éducation nationale. Je pense une fois de plus à tous ceux qui sont détachés de leurs fonctions première, l'enseignement.Pour ce qui concerne les 1 400 000 personnes, je ne pense pas que le gouvernement actuel puisse avoir "peur" de toucher à un quelconque secteur professionnel.

celya 07/08/2007 20:33

looooooooool

Le prof à la dérive 09/08/2007 21:43

Content que cet article te fasses pléz.

ivan 01/08/2007 20:29

10 000?17 000?maintenant (info snes) 12 000?les paris sont tout verts,qui dit mieux?

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:44

Nous n'avons qu'à attendre la rentrée, c'est la seule chose qui nous reste à faire, et profiter à fond des vacances bien sûre.

nicolas 26/07/2007 12:43

sympa les conversations au collège lol un vrai danger ces digressions, elles sont tellement passionnantes les discussions des élèves :è)

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:42

Je me suis laissé prendre au jeu comme un débutant, ... ah pardon j'en suis un !

Castafiora 24/07/2007 23:59

Pauvre chéri ! Tu les as mis les pieds dans le plat ! J'aurais sûrement fait comme toi, même à mon grand âge !J'aurais aimé tellement être silencieuse comme certains qui ne disent presque jamais rien ou bien qui renvoient une autre question à la question, style : "Qu'entendez-vous par là", ou bien "ah, vous trouvez ?", "et vous qu'en pensez-vous", "qu'est-ce qui vous fait dire cela", "pourquoi dites-vous cela", ".......... ?", etc, etc....Je t'embrasse Proald, pense aux psychanalystes qui sont passés maîtres dans cet art...... à bientôt !

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:41

"Pauvre chéri !", j'ai comme l'impression que je suis infantilisé...En même temps, grâce à cette histoire, j'ai bien fait rigoler mes collègues, ainsi que mes amis :-), ah ces élèves.

ivan 24/07/2007 22:12

bientot la fin des digressions,a 35 gamins(entre 12 et 16 ans) par classes,il sera difficile de faire autre chose que du gardiennage.alors 10 000?ou      17 000?

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:37

Le problème c'est qu'ils ne supprimeront pas les postes des planqués (genre IUFM et autre), mais plutôt les postes à la base, les profs quoi ...

:0026: Asia 24/07/2007 16:20

Quelque chose me dit que j'ai bien fait de me réorienter et finalement, ne pas devenir professeur....Concrètement, si je racontais toutes les conneries que j'ai pu balancer quand j'etais élève, je crois que j'ai même du envoyer ma prof d'allemand en dépression ... ( j'en suis plus trop fière maintenant, mais bon, hein, c'était quand même une chieuse ...) 

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:33

Lorsque nous sommes élèves on ne se rend pas compte du mal que nous pouvons faire, maintenant que je suis de l'autre côté de la barrière, je comprends plus de choses.

sharlotte 24/07/2007 14:51

ah bah oui c ce qui sappell les pieds ds le plat, lol!!!ms comm tu dis, avec les annees on apprendra a ne plus se faire avoit, quoique!!! ;-)je suis neotit aussi, et c vrai q ça nest pas toujours evident à gerer, la relation avec les eleves... le mieux c de toujours tout prendre à la rigolade, moi je me suis rendue compte q cetait souvent le mieux... merci detre passé sur mon blog!!

Le prof à la dérive 02/08/2007 11:32

Les élèves ont la réplique facile, nous non !

Syphaiwong 23/07/2007 22:12

Merci de la visite sur mon blog :)Je te ferais parvenir quelques petites anecdotes prof/élève ça te fera sûrement sourire ou je l'espère, rire.À très bientôt !

Le prof à la dérive 24/07/2007 09:58

Ah les anecdotes, j'adore ça !

Céline 23/07/2007 12:03

Là commentaire constructif de l'article.Je connais aussi ce défaut qu'on a tous en débutant : laisser les élèves partir en digressions et souvent y participer nous même. C'est positif car ça veut dire qu'on les aime bien ces mômes, qu'on a envie de contactes humaisn avec eux (pas le cas de tous les enseignants). Cette année j'ai conclu ma 4ème année je me suis un peu moins faite avoir. Ca s'appelle l'expérience.

Le prof à la dérive 23/07/2007 21:10

Bon, eh bien dans 2 ans j'aurais autant d'expèrience que toi, ça ira peut être mieux.

Céline 23/07/2007 12:00

Bonjour cher prof à la dérive. Merci pour ton com.Je suis aussi enseignante (instit) en banlieue parisienne. Je viendrai voir de temps en temps ton blog. Mon expérience d'instit (en CM2) me permet de comprendre qu'il y a à être prof de collège aujourd'hui. Et je défie quiconque qui trouve que les profs sont des faignants de tenir une année scolaire dans un collège.Je ne serais pas capable de faire ce que vous faites et j'ai beaucoup d'admiration pour les profs de ma fille qui font un travail magnifique.Voilà. Dès qu'on parle boulot, tout de suite je m'emballe lol

Le prof à la dérive 23/07/2007 21:08

Oui, je constate que les nanas sont bavardes une fois de plus.;-)

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.