Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 10:59

         Que signifie le 15 & 18 Juin pour moi ? Hormis que ce soit la fête à toutes les Germaine & Léonce. D'ailleurs, si il y a une Germaine ou une Léonce qui lit cet article, je lui souhaite une bonne fête.

         C'est également le 15 Juin de l'année 1969 que le 1er ministre de l'époque est élu président de la république avec 58,2 % des suffrages, un certain Georges Pompidou.
         Et pour le 18 Juin, c'est l'année 1815 qui est retenue. Défaite des plus connues parmi les nombreuses guerres Napoléoniennes, puisqu'il s'agit de la défaite de Waterloo.
         Comme vous vous en doutez, le sujet de ce papier, n'est pas là. Les enseignants qui se trouvent dans un cas similaire au mien (c'est-à-dire TZR, comprenez remplaçant) et qui me lisent, savent déjà où je veux en venir.
 
         J'abrège l'introduction. Le 15 & 18 Juin sont les dates auxquelles les enseignants de la banlieue parisienne qui ont demandé une mutation pour le mouvement intra académique (à l'intérieur de leur académie) obtiendront non pas leur résultat mais la date à laquelle ils connaîtront leur sort (généralement, ces dates se situent juste après la date de résultat fictive), chaque matière ayant sa propre date pour les résultats.
         Je ne sais pas si c'est bien clair…
 
         En somme, le 15 & 18 Juin, les enseignants qui attendent de connaître la date du résultat de leur mutation, vont passer plus de temps à voir si le serveur est ouvert, qu'à préparer leurs cours. Et j'irai même plus loin, durant le cours l'enseignant se posera la question "le résultat a-t-il paru sur internet ?". Quoi de plus logique, un cours dure 55 minutes précisément, une mutation se fait pour 1 an et joue un rôle dans toute votre carrière professionnelle et dans votre vie tout court !
         Une mutation, c'est un peu comme si vous débutez un 2nd métier, vous changez de collègues, d'élèves, de fonctionnement d'établissement, de règlement intérieur, de lieu de travail, donc vous avez peut être un nouveau logement à trouver avec le déménagement qui va avec, en région parisienne, trouver un logement est toujours très sympathique (I.La recherche de l'appartement. ).
 
         Je me prends probablement la tête pour pas grand-chose, car il y a des chances pour que je reste TZR (remplaçant) dans le même établissement. Vous avez bien compris, tout ça pour RIEN.
 
         Et pour conclure, ne croyez pas que les enseignants pensent à leurs vacances à la fin de l'année scolaire, car ce sont les mutations une fois de plus qui occupent belle et bien leurs esprits.

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

La Prof 18/06/2007 18:25

Là oui... physiquement :pmais moralement, je commence à devenir chèvre à attendre la mienne.... même si j'ai une vague idée de la sauce à laquelle je vais me faire manger :-/

Le prof à la dérive 19/06/2007 14:45

Ah les mut', c'est toujours fort sympathique de rester dans l'attente.

Curieuse 18/06/2007 18:13

Ha ben voilà, je comprends mieux pourquoi mon fils n'a pratiquement pas de cours cette semaine..... Bon courage pour le suspens de ceux qui attendent !

Le prof à la dérive 18/06/2007 18:18

Rooooooooow là. Mais si, nous sommes présents au collège malgré tout.;-)

Michka :0010: 18/06/2007 16:34

bonjour,pour répondre à ta question, non, cer n'est  pas un montage, j'ai simplement mis l'appareil photo au raz du sol pour avoir les bégonias au premier plan!

Le prof à la dérive 18/06/2007 17:40

J'avais jamais remarqué qu'il y avait autant de fleurs devant les invalides.

bibi 18/06/2007 14:17

alors la mutation ??? c'est le 18 juin 2007?A quand la réponse?bonne attente...

Le prof à la dérive 18/06/2007 15:05

En effet, la réponse est tombé, mais je ne vais pas dévoiler ma mut' maintenant.

Goumaine 16/06/2007 20:05

alors ... muté à ? Vu le com. de" Benihammer" ça a l'air d'être fait .Si c'est  ce que vous demandiez comme poste -félicitations et bonnes vacances bientôt !

Le prof à la dérive 18/06/2007 12:45

Désolé, j'ai fait quelque chose que je n'aime pas faire, mais j'ai belle et bien censuré l'article de "Benihammer". Pardon et toutes mes excuses.Il ne faut pas anticiper sur l'année prochaine.Je ferais un article sur la mutation à la rentrée.

BeniHammer 16/06/2007 17:14

Au fait, c'est la première fois que je viens sur ton blog, et c'est par hasard, que j'y suis arrivé. Félicitation il est coool. Et j'aurais des news de toi par le net maintenant. Merci !

Le prof à la dérive 18/06/2007 12:44

Merci pour le compliment.

Castafiora 16/06/2007 10:16

: je dépouille aussi et je ne suis nullement engagée. Je fais mon devoir de citoyenne dans la bonne humeur, c'est tout !Ca m'amuse - dans le 15me c'est sans aucune surprise c'est la droite qui l'emporte toujours. C'est l'occasion de retrouver des voisins, des gens nouveaux du quartiers, et voilà !

Le prof à la dérive 18/06/2007 07:42

Aussi c'est vrai. Enfin nous pouvons faire les 2 choses en même temps.

nicolas 16/06/2007 01:46

à dépouiller? prof engagé aussi alors!

Le prof à la dérive 18/06/2007 07:41

Un peu comme toi.

Marie-Christine 15/06/2007 14:16

C'est très intéressant. je viendrai vous lire de temps en temps. Je suis une ancienne enseignante mais j'ai eu la grande chance d'enseigner dans le supérieur en cours du soir pour adultes, désirant reprendre leurs études en ayant un niveau bac. Ma nièce va avoir son premier poste de prof des écoles en maternelle. Vous aurez des récompenses car il suffit d'un élève content et qui remercie et cela donne du courage pour l'année suivante.

Le prof à la dérive 15/06/2007 15:47

De temps en temps,  des élèves nous demandent même si ils peuvent nous avoir l'année suivante, car ils ont été comptent de faire l'année avec nous. C'est plutôt valorisant.

BR 15/06/2007 13:49

alors les mutes où???suspense...

Le prof à la dérive 15/06/2007 15:45

Suspense, toujours suspense...

Castafiora 15/06/2007 12:01

Proald, tu sais manier le suspense ! Maintenant, je me demande où tu vas aller  ! Ah ! ah ! tu mets tes lecteurs en attente, c'est comme un polar.......Allez, à plus tard et très bonne journée.Tu recommences à "dépouiller", dimanche ? Moi oui !

Le prof à la dérive 15/06/2007 13:13

Il faut absolument avoir du suspense, car j'aimerai bien que mon blogrank (niveau de popularité) de mon blog augmente.Pas de dépouillement pour moi Dimanche.

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.