Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 07:45
         Les 3ème effectuent un stage en entreprise d'une semaine. Après leurs retours, ils nous transmettent un rapport de stage et viennent devant un jury pour le présenter.
 
         Pour commencer, je vais vous parler du rapport. J'en ai corrigé quelques uns. L'élève réalise son rapport à partir d'un "squelette", c'est un dossier de quelques pages qu'il suffit de compléter.
         C'est incroyable le nombre de fautes qu'ils peuvent faire. Moi-même je ne suis pas doué en français, lorsque j'étais au collège j'en faisais énormément. Mais là, c'est une catastrophe, la plupart écrivent phonétiquement, un "mais" peu se transformer en "mes, met, mé…", ce qui change la compréhension de la phrase. Les règles de pluriel, féminin ou autres ne sont pas appliquées.
         Alors imaginez, lorsque vous devez lire et corriger plusieurs dossiers. Je plains les enseignants de français.
         Le pire dans tout ça, c'est qu'une de mes élèves se permet de me faire des réflexions, lorsque je ne m'exprime pas dans un français correct en me disant "Vous parlez bien la France monsieur !", son dossier fait partie des pires que j'ai pu lire jusqu'à présent. Je pense lui en toucher 2 mots.
         J'ai presque envie de dire, que si il y a des fautes c'est bien, ça veut dire que le dossier a été complété. Tous les élèves ne prennent pas la peine de remplir intégralement leurs dossiers, il y en a même qui ne donne rien. C'est pratique pour la correction…
         Dans la partie journal de bord, où l’élève détaille son stage pour chaque jour, nous pouvons trouver un mot : "observation" ou "idem" comme l'élève a complété son tableau de bord pour la 1ère journée, il ne le fait pas pour les autres jours.
 
         Je passe à la partie plus comique, la soutenance de stage. Nous avons eu des élèves qui sont venus avec des photos de leurs stages. Mais pas n'importe quelles photos, ils ont fait leurs stages chez un vétérinaire. Et là, j'ai pu en voir quelques unes… d'une castration, avec les détails très sérieux de l'élève. Comme par exemple, le réveil du chat en plein milieu de l'opération avec ses miaulements de douleur. Aïe, aïe, aïe. J'avais mal pour lui !
         D'autres élèves parlent avec le jury qui est composé de 3 personnes (enseignant, personnel administratif, CPE, …) comme si ils étaient avec leurs potes. Quelques exemples, suite à diverses questions : "Comment as-tu trouvé ton stage ? Bah, y a pas d'exploit !" ou encore "Comment as-tu obtenu ce stage ? Ces mes parents qui m'ont rencardé.". Il faut également les voir, vautrés sur leurs chaises, mains dans les poches, chewing-gum…
 
         Ne croyez pas que nous avons rigolé durant tous les oraux. Il y a eu un élève en particulier qui a été un crève cœur. Il est venu sans rapport de stage, il a fait un oral de 1 min alors qu'il fallait tenir 10 min. Il n'avait rien à dire, c'est un élève qui est en échec scolaire, il est peu probable qu'il obtienne une orientation après sa 3ème.
         J'ai eu l'impression qu'il est venu à l'oral pour chercher de l'aide. Mais que pouvons-nous faire pour lui ? Il est difficile pour moi de voir la réalité en face pour des élèves de ce genre, ça vous fait mal. C'est vrai qu'il n'a pas fait beaucoup d'efforts, mais il est venu… Pourquoi ???

Partager cet article

Repost 0
Published by Le prof à la dérive - dans Chapitre 2 : Néotitulaire (2006-2007).
commenter cet article

commentaires

Peaxi 14/01/2012 18:03

Vous dites que vous ne vous moquez pas ! Certe mais je trouve que vous faites un "cliché" des élèves de banlieue. C'est bien de transmettre la réalité comme vous dites mais dans ce cas il faut dire
toute la vérité et pas votre vérité.

Proald 14/01/2012 19:13



Je pense aborder tous les sujets, maintenant il est sûr qu'il s'agit de mon point de vue ... donc celui d'un prof ...



cloé 08/02/2011 23:48


J'ai juste un mot a dire moi élève de 3e je vais passer mes oraux de stage mais je suis plutôt bonne élève mais ça ne sert à rien de casser les élèves en se vengeant pendant que vous les corriger
et pourquoi le dire tout hau^, il n'y a pas que les élèves qui font des fauttes même les adultes. Volà


Proald 09/02/2011 09:39



Je suis d'ailleurs le 1er à faire des fautes malheureusement.


C'était un simple retour, les élèves se permettent des choses, et le prof devrait se taire !!!



miryam 19/03/2010 20:31


Bonjour je m'appelle miryam, je suis une élève de 3° et j'écris ce commentaire pour vous dire qu'étant un prof vous n'avez pas à vous moquez de ces élèves car ils vivent dans un mauvais
environnement. Prenez la peine de les écouter ou d'apprendre à les connaitre. Vous aimeriez qu'on se moque de vous!


Proald 20/03/2010 11:27


Je ne me moque absolument pas, je rapporte des faits. Relisez l'article, et dites moi où je me moque, j'explique simplement que les élèves font beaucoup de fautes (je dis au passage que j'en fait
également). Je précise que certains élèves ont un parlé familié ... il n'y a pas de moquerie là dedans.


Adrien 17/06/2007 17:51

Les fautes d'orthographes peuvent vite devenir un terrible fléau pour les jeunes. Depuis que je suis scolarisé (ça commence à faire un bout de temps) je suis catastrophique en l'orthographe. Je n'ai jamais eu plus de 0/20 (je dis ça sans exagérer) à une dicté depuis mon CE2. Je ne crois pas pourtant être illettré. Je lis pas mal, j'écris beaucoup aussi (voire mon blog) et je m'exprime dans un français qui me semble correct.  J'aimerais bien savoir quel méthode d'apprentissage j'ai eu (globale ou syllabique)!  Puis j'ai appris il y a quelques années (lorsque j'étais en terminale) alors que ma mère ma convaincu d'aller voire un orthophoniste ("mais non maman, c'est trop tard, à l'age que j'ai!") que je souffre de dysorthographie. C'est pas grave du tout mais si on m'avait diagnostiqué ça en CE1 ou CE2 je n'aurais pas cet handicape qui me suis encore aujourd'hui dès que je veut écrire quelques chose qui sera lu par d'autre (lettre de motivation, article pour mon blog, etc.).  Je sais qu'aujourd'hui je perd systématiquement 1 ou 2 points sur mes copies (j'étudie la biologie) a cause de mon orthographe (et aussi de ma calligraphie mais c'est lié, je chercherais à cacher mes fautes derrière une mauvaise écriture).  Je m'excuse de la pollution de ton article mais je voulais juste donner le témoignage d'un de ces fichus élèves qui te pourrissent tes soirée en te faisant hurler "bon sang mais il y a un s ici!"

Le prof à la dérive 18/06/2007 07:49

Mais non pas du tout. Je n'hurle pas, puisque des fautes, j'en fais beaucoup également. D'ailleurs les lecteurs présents sur ce blog peuvent en témoigner.

KC 14/06/2007 11:23

je vais te dire, les miens je les harcele pour qu'ils bossent sur leur presentation en menacant que ce pèse pour 30 % de leur note, et j'en ai encore qui viennent comme des anes, pas préparés, à me faire de la m.....Et ils ont 20 piges!           

Le prof à la dérive 14/06/2007 15:21

Si ils ont 20 ans ça commencent à être génant. Enfin c'est la suite de mes élèves du collège...

Castafiora 14/06/2007 09:01

Proald, je me demande de quoi tu vas nous parler pendant le temps des vacances ! Tu vas créer un blog "spécial vacances" avec photos, tu vas t'essayer à écrire des nouvelles,........ ?A bientôt, amitiés, Bianca

Le prof à la dérive 14/06/2007 15:19

Eh bien rien de tout ça.Je vais tout simplement continuer à raconter les anecdotes du collège.Car les articles qui sont en ligne ne date pas de la veille ni de la semaine, ils ont environs 1 mois. Par conséquent, j'ai tout prévu, actuellement, j'ai plus de 20 articles sous le coude en attente de parution, alors ne t'inquiètes pas tu pourras revenir sur le blog régulièrement durant les vacances.;-)

marie 13/06/2007 13:35

Ça fait peur quand même...Il y aurait beaucoup de choses à modifier, mais comment ?

Le prof à la dérive 14/06/2007 15:16

Déjà en appliquant réellement la carte scolaire, ça serait un bon début. Mais je n'ai pas l'impression que le gouvernement souhaite faire cela, bien au contraire.

marit� :0010: . 13/06/2007 11:59

coucou je partage !!!!euh mon fils vient de passer l'écrit du Bac  et l'oral c'est le 18..une tite astuce ??   car l a pas l'air décidé à réviser quoi que ce soit ...merci d'avance et bonne journée

Le prof à la dérive 14/06/2007 15:14

Un coup de pied au cul !Non, je rigole, c'est de lui que ça doit venir, c'est à lui de se prendre en main, l'autonomie, ça existe toujours rassurez moi ?

delph' 12/06/2007 18:29

Ca existe toujours ces stages? A mon époque, je l'avais fait dans l'entrepise ou bossait mon père. C'était très intéressant car j'ai été dans un service différent tous les jours. Pour le rapport, on n'avait pas de squelette. Par rapport à tes élèves, je trouve cela déprimant qu'en 3ème ils ne sachent pas écrire "mais" de la bonne façon (pour reprendre ton exemple). Quand à sa façon d'être, de se tenir, ils font comme si ils étaient devant la télé, avachis.Je me demande comment vous faites les profs pour être motivés. Perso, je ne pourrais pas faire ce métier.

Le prof à la dérive 14/06/2007 15:09

Moi aussi, j'avais fait un stage en 3ème, c'est vrai que c'était très intéressant cette 1ère expèrience au sein d'une entreprise.

Mickaël 11/06/2007 13:52

Article très intéressant et malheureusement très réaliste. Notre système éducatif français souffre de ce genre de cas où des enfants semblent perdus et à qui on ne propose pas de solutions.Nous souffrons aussi d'un manque de valeurs, je crois que le problème est plutôt là. Jadis un enfant "perdu" dans le système scolaire était vite remis face à ses responsabilités par ses parents. La valeur travail était prépondérante et surtout valorisée. Aujourd'hui hélas très peu sont les élèves en difficulté qui acceptent réellement de se remettre au travail.

Le prof à la dérive 11/06/2007 15:08

Le problème comme tu le dis, c'est qu'il n'y a plus d'espoir et de suite à espèrer pour ces élèves là ! 

Castafiora 10/06/2007 09:18

Comme tu le dis, pour chercher une aide qu'il espérait peut-être trouver.... et peut-être a-t-il lu dans ton regard une compassion, une bienveillance qui lui a donné un peu de courage ? Ton billet est assez désespérent comme d'habitude. Ce qui est triste c'est notre impuissance à changer les choses, à améliorer les élèves, à leur donner envie d'apprendre, ...... Je suppose que tu aimerais être un magicien parfois pour changer ces pauvres êtres. Que vont-ils devenir ? Et toi, tu vas voter à Paris où dans ton lieu d'origine ? Bon dimanche à toi, Proald et que les anges te gardent.Je vote à Buffon (au Lycée, dans le 15me) et après je vais leur proposer mon aide pour dépouiller, j'aime bien ça ! 

Le prof à la dérive 11/06/2007 12:23

Moi aussi, j'ai fait le dépouillement hier. Fort sympathique d'ailleurs. Et j'ai voté à mon domicile, enfin à côté !

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.