Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traducteur

Rechercher

Blog à voir

logo luki bancher

 

Archives

Texte Libre

Twitter ;) ...  Facebook

XIII. L'exemple des profs !

10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 14:32
Lycée Henri IV, Paris.

Lycée Henri IV, Paris.

 

S'il y a un sujet qui me révolte, c'est bien le comportement de quelques enseignants. Et le pire dans tout ceci, c'est que ces collègues sont censés donner l'exemple ... tout le monde peut faire des entorses aux règles de bonne conduite, mais quand elles sont excessives, c'est clairement irrespectueux. Premier exemple, les enseignants qui arrivent en retard : ils sont peu nombreux à le faire, mais c'est systématique pour les mêmes enseignants. Et ne croyez pas qu'ils se dépêchent une fois arrivés au collège. Au contraire. Généralement, ils ont le temps de prendre un café à la machine et de se trimbaler avec celui-ci au milieu de la cour pour récupérer leur classe et arriver dans la salle de cours gobelet à la main !

 

Dernièrement, il y a 2 affichettes en salle des profs : la 1ère pour demander aux personnes utilisant de la vaisselle, de la nettoyer une fois dans l'évier. Car celle-ci reste sale, jusqu'à ce qu'une âme généreuse (généralement un agent d'entretien) effectue cette tâche pour les autres ! Et maintenant vient d'arriver la 2nde affichette, concernant les gobelets de la machine à café. Il n'y a pas de besoin de les laver. Malgré tout, il faut au moins avoir l'obligeance de les mettre à la poubelle une fois ceux-ci vidés ... Figurez-vous, que même ça, certains collègues n'y arrivent pas ! Et on doit demander aux élèves de jeter leurs papiers dans la poubelle après tout ça !!!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Proald
commenter cet article

commentaires

Jo 07/06/2014 00:15

Merde alors ! J'arrive souvent dans la cour café à la main. Je suis accro. Presque pas en retard, juste quelques secondes avant la deuxième sonnerie. Les élèves me charrient parfois, c'est de bonne guerre. ON a tous nos petits défauts contre lesquels on lutte au quotidien. Mais je suis carrée sur tout le reste. Et personne, ni élèves ni parents, ni collègues, que je suis inefficace. Parce qu'à mon niveau, je le suis autant que possible. Mais avec une tasse de café à la main pour atténuer la fatigue liée aux longues heures de sérieuse préparation de cours et les très nombreuses copies corrigées. Ne nous fions pas qu'aux apparences.

Proald 22/06/2014 09:19

Très intéressant ce lien. Merci. Je constate que la passage sur le café suscite des réactions. ^^

guillaume 21/06/2014 22:48

Si je me place devant mon groupe-classe quelques secondes avant la 2ème sonnerie, je ne suis pas en retard.
Quelques secondes après, je suis en retard.

Si je consomme mon café en marchant jusqu'à ma classe, je ne suis pas en faute. (selon le règlement de mon collège)
Si je termine mon café en entrant en classe, je suis en faute.

Les détails ne sont pas anodins...
Un texte extra pour vous convaincre:
http://ceepi.org/les-5-premieres-minutes-0352

Proald 07/06/2014 06:59

Nul n'est parfait ! :) Moi le 1er d'ailleurs !

psychologuedutravail 13/04/2014 22:43

Bonjour,

J'ai besoin de votre aide !

Etudiante en Master psychologie du travail, des organisations et du personnel, j'effectue avec un groupe de travail une étude sur les enseignants et la façon dont ils appréhendent leur profession.

Cela prend moins de 10 minutes et nous aidera énormément,

Je vous remercie par avance

https://docs.google.com/forms/d/1CUqE0Lg_k0_tGJ69Q2bAO743pXPY_HJvlgDTqIoWc7s/edit

Cristophe 12/04/2014 22:04

Les élèves pourraient mettre leurs papiers dans les gobelets de certains professeurs...

guillaume 11/04/2014 00:40

100% d'accord avec vous.
Mon exemple de professeur adulte est bien plus puissant que mon discours pour éduquer l'élève adolescent:
- si je crie, je ne suis pas crédible pour leur expliquer l'importance du calme
- si je suis en retard, je ne suis pas crédible pour leur expliquer l'importance de la ponctualité
- si j'en secoue un, je ne suis pas crédible en condamnant les violences physiques
- si je me moque (même avec une imitation anodine...), je ne suis pas crédible pour faire cesser les moqueries d'une classe contre un bouc émissaire

Mais nous ne sommes ni des machines, ni des êtres parfaits...

Une solution?
Oui, un autre outil puissant: reconnaître ses erreurs, ses limites et savoir présenter des excuses sincères à un élève, même devant le reste de la classe (si j'ai commis un abus devant le groupe)... Je deviens alors crédible pour faire comprendre à mes élèves qu'il faut savoir reconnaître ses torts et s'excuser...

C'est pour vous

Visiteurs

Le reste est là ...
Pour lire le 1er article, il faut lire le dernier !!! (c'est du plus récent au plus ancien)

Lexique.

Grand corps malade : Education Nationale.


Le prof de Math : Le rap du CPE.

Les Zrofs : La 4°3.

Jean Dell : L'instituteur.

Les Fatals Picard : La sécurité de l'emploi.

livre-d-or.gif
Me contacter. 

Locations of visitors to this page  

Les articles discutés :
XXXVII.Un élève qui crie sur...le prof.
XLIX.Odeur suspecte.
XLVII.Le surveillant.
L.La note de vie scolaire.
LI.La censure.
XXXVIII.La reconnaissance.